Evolution Citoyenne : nouveau parti politique d’opposition à Emmanuel Macron ?

Evolution Citoyenne, une nouvelle force d’opposition à Emmanuel Macron.

Une des figures les plus médiatisées des Gilets Jaunes, Christophe Chalençon, lance un nouveau parti politique en France, Evolution Citoyenne, en vue des élections européennes, qui se veut être la première force d’opposition à Emmanuel Macron.

Christophe Chalençon, artisan forgeron natif du Vaucluse, père de trois enfants et élu à la Chambre de métiers et de l’artisanat de son département,  est devenu samedi 2 Mars 2019, le porte parole d’un nouveau parti politique répondant au nom d’ Evolution Citoyenne, en vue des prochaines élections européennes qui se tiendront le jeudi 23 Mai et le dimanche 26 Mai 2019.

TVL : Christophe Chalençon, tout d’abord, avant de parler de ce nouveau parti, pourquoi avoir rejoint le mouvement des gilets jaunes ?

Christophe Chalençon : « L’artisanat c’est toute ma vie. J’ai grandi dans la France populaire avec les petites gens, les petits commerçants, les agriculteurs, les maires des petites communes, les ouvriers, les employés, les chômeurs et nos retraités. »

« Je vois depuis des années la ruralité mourir, les services publics disparaitre, les gares fermer, les paysans se suicider et les TPE et PME déposer le bilan. Il y a aujourd’hui clairement une France des oubliés, qui ceux qui nous gouvernent ont abandonné. C’est insupportable ! J’ai donc décidé de me battre avec mes compatriotes au nom des oubliés de la République. »

TVL : Pourquoi vouloir créer un parti politique ?

Christophe Chalençon : « Nous avons appelé notre mouvement Evolution Citoyenne et pas Révolution citoyenne, car nous ne sommes pas des révolutionnaires bolchéviques prêt à tout casser. Evolution Citoyenne n’est pas seulement un parti politique, mais un véritable rassemblement républicain. Toutes les initiatives de Gilets Jaunes, et au-delà de toutes les initiatives de citoyens français sont les bienvenues pour se mettre derrière cette bannière qui devient de surcroit un parti politique au service du peuple, afin de combattre le modèle social imposé par les élites de la classe politique actuelle qui nous ont trahi, qui ont trahi les français, qui ont trahi une société Française qui se délite de jour en jour.»

TVL :  Est ce que ce nouveau parti politique est il issu du mouvement des gilets jaunes ?

Christophe Chalençon : « Bien sur, cette liste émane en partie des gilets jaunes, mais est tout d’abord le résultat du rapprochement du Mouvements Citoyens dans lesquels je participe depuis plusieurs années, (Nous Citoyens et  Génération Citoyens). Il s’agit d’une nouvelle force politique contre Macron et sa politique. Derrière ce premier rendez vous électoral que sont les européennes, nous préparons les municipales avec un objectif clair sur ce premier trajet défini, une route précise … devenir la principale force d’opposition à ce gouvernement, car quand on voit désormais dans quel état sont les partis de gauche et de droite, ce n’est plus une route, mais un boulevard, presque une autoroute qui s’offre à nous.

TVL :  Lors de notre interview sur Agde, nous vous avions demandé si vous comptiez prochainement vous présenter aux élections européennes, ce à quoi vous aviez répondu négativement. Pourquoi un tel changement de stratégie ?

Christophe Chalençon : « Lors des réunions de gilets jaunes, devant le nombre de tentatives pour nous rassembler, sans parvenir à nous structurer, ceci à cause d’incompatibilités d’humeur et de multiple égos surdimensionnées, sans parler de l’incompétence de certains qui à force paralyse le mouvement, il a fallu prendre le taureau par les cornes (ce que vous faites régulièrement dans le Gard et l’Héraut avec les abrivados de village) et monter une structure politique qui puisse faire avancer la France des citoyens dans le but de chasser Macron lors de la prochaine élection présidentielle.»

« Il est temps d’arrêter l’hégémonie financière, sociale et humaine que notre pays subit au profit de grands groupes proches des partis politiques qui ont mené le pays en 40 ans dans l’état misérable que nous connaissons aujourd’hui. »

TVL : En présentant une liste, n’avez vous pas peur d’affaiblir le mouvement des gilets jaunes puisque plusieurs listes se retrouveraient en lice pour l’occasion, en face à face devant les urnes et du coup donnerait force et pouvoir à la République en Marche et à son président ?

Christophe Chalençon : « Ce n’est pas une liste gilets jaunes, mais bien une liste indépendante !  J’appuie l’action des gilets jaunes … Nous désirons représenter un grand nombre d’abstentionniste et une grande partie des revendications des citoyens qui apportent leurs soutiens aux gilets jaunes. Je ne me place pas comme leader, mais bien plus comme aimé Jacquet avec les bleu. »

Vous pourriez être intéressé par

VOTRE OPINION

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *