Ardèche : La plus ancienne corde au monde montre que l’homme de Néandertal était plus intelligent que nous ne le pensions

Les archéologues disent qu’ils ont trouvé la plus ancienne corde du monde (chaîne de fils), que nos ancêtres néandertaliens ont fabriquée en torsadant des fibres naturelles.

Les chercheurs ont déclaré que la découverte est la première preuve connue de la fabrication de textiles et de cordes et suggère que les Néandertaliens de l’âge de pierre étaient peut-être beaucoup plus intelligents que nous ne le pensions.

« L’idée que les Néandertaliens étaient cognitivement inférieurs aux humains modernes devient de plus en plus intenable », ont écrit les chercheurs dans une nouvelle étude. L’étude a été publiée jeudi dans la revue Scientific Reports.

Le fragment de cordon de six millimètres de long, composé de trois faisceaux de fibres torsadées et enroulées autour d’un mince outil en pierre, a été découvert sur le site de la grotte préhistorique d’Abri du Maras, dans le sud de la France, à la sortie des gorges de l’Ardèche près du village de Saint Martin d’Ardèche.

Le fil de corde date d’il y a 41 000 à 52 000 ans et les chercheurs ont déclaré que la corde est fabriqué à partir de fibres prélevées sur l’écorce interne d’un arbre, probablement un conifère. Les auteurs pensent que le cordon était enroulé autour de l’outil comme une poignée ou faisait partie d’un filet ou d’un sac contenant l’outil.

« Il est impossible que la nature ait fabriqué cette fibre torsadée », a déclaré l’auteur de l’étude, Marie-Hélène Moncel, directrice de recherche au Centre national de la recherche scientifique (CNRS).

Une connaissance approfondie de la croissance des arbres utilisés

La recherche suggère que la production du cordon aurait nécessité une connaissance approfondie de la croissance et de la saisonnalité des arbres utilisés.

« Pour obtenir cette fibre, vous devez retirer l’écorce externe d’un arbre pour gratter l’écorce interne. Cela est préférable au printemps ou au début de l’été », a déclaré Bruce Hardy, professeur d’anthropologie au Kenyon College de Gambier, Ohio et co-auteur de l’étude.

De plus, nos ancêtres de l’âge de pierre auraient probablement eu besoin d’une compréhension des concepts mathématiques tels que les paires et les ensembles et les compétences de base en numératie pour créer des faisceaux de fibres (fil), le cordon et la corde à trois plis à partir de plusieurs cordes.

« Cela ouvre une nouvelle fenêtre sur la cognition des Néandertaliens et leur capacité à organiser leur mode de vie », a déclaré Marie-Hélène Moncel.

Avant cette découverte, les plus anciens fragments de fibres découverts dans le site préhistorique d’Ohalo II en Israël remontaient à environ 19 000 ans. Les résultats de la nouvelle étude suggèrent que la technologie des fibres est beaucoup plus ancienne.

Ardèche : La plus ancienne corde au monde montre que l’homme de Néandertal était plus intelligent que nous ne le pensions 1
Cordage moderne en herbe. Les fibres torsadées peuvent former la base de la corde, des filets, du tissu et des vêtements.

Pas seulement l’âge de pierre

La plupart des connaissances sur la façon dont vivaient les Néandertaliens proviennent d’objets durables comme les outils en pierre et les os. Mais cela et d’autres découvertes archéologiques récentes d’articles plus périssables suggèrent qu’ils ont vécu une vie plus sophistiquée que de nombreux experts ne l’avaient pensé.

L’étude a révélé que trois groupes de fibres étaient séparés et torsadés dans le sens horaire comme un S et une fois torsadés, les brins étaient torsadés dans le sens antihoraire pour former un cordon.

L’étude a indiqué que les fibres torsadées faisaient allusion à une «technologie de fibre beaucoup plus grande».

Ardèche : La plus ancienne corde au monde montre que l’homme de Néandertal était plus intelligent que nous ne le pensions 2
La plus ancienne corde au monde trouvée à la sortie des gorges de l’Ardèche

« Une fois la production d’un cordon torsadé et retors, il est possible de fabriquer des sacs, des nattes, des filets, du tissu, des paniers, des structures, des collets et même des embarcations », ont écrit les auteurs de l’étude.

D’autres découvertes récentes incluent des outils et des armes en bois et du brai d’écorce de bouleau, qui auraient été utilisés comme adhésif et comme type de chewing-gum qui auraient pu soulager les maux de dents. Les Néandertaliens auraient également fabriqué des bijoux à partir de perles de coquillage et d’art.

« Compte tenu des révélations en cours de l’art et de la technologie néandertaliens, il est difficile de voir comment nous pouvons considérer les Néandertaliens comme autre chose que les égaux cognitifs des humains modernes », selon l’étude.

Hardy a déclaré que les récentes preuves d’ADN anciennes ont montré que les humains modernes et les Néandertaliens se croisaient régulièrement.

« Les Néandertaliens sont un groupe généralement défini par leur extinction », a-t-il déclaré.

« Parce que nous ne voyons pas les Néandertaliens marcher dans la rue avec nous, nous supposons qu’ils ont dû faire quelque chose de mal. Par conséquent, nous avons tendance à rechercher des carences plutôt que des forces. » »Ces preuves suggèrent qu’ils ne sont pas très différents de nous dans leur façon de penser et de naviguer dans le monde. »

L’étude publiée dans Scientific Reports : Direct evidence of Neanderthal fibre technology and its cognitive and behavioral implications et présentée sur le site du CNRS : Neandertal, tisseur de cordes.

Source complémentaire de l’information https://edition.cnn.com/


A propos de l'auteur

Thierry Jirkovsky Journaliste Reporter d'Images - Rédacteur en Chef de Tv Languedoc

Vous pourriez être intéressé par

VOTRE OPINION

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *