Michel Jonasz au festival d’un piano sous les arbres

Michel Jonasz au festival d’un piano sous les arbres
Notez cet article

Michel Jonasz  à Lunel-Vieil

Le Festival d’un Piano sous les Arbres est de retour en cette fin Août. Avec comme tête d’affiche que du beau linge pour cette édition 2013.
Michel Jonasz et son pianiste et complice Jean-Yves d’Angelo … mais également Shai Maestro, Edna Stern, Pablo Campos trio, Philippe Cauchi, ainsi que beaucoup d’autres artistes …

Une programmation qui commence ce soir, jeudi 22 Août dès 18h, dans le parc de l’Orangerie de Lunel-Viel et risque encore de faire du bruit en Languedoc, mais dans le sens noble du terme. On accroche le menu sans oublier les partitions … on change les plats devenus trop petits, on reprend cette même recette qui marche, mais cette fois ci, on agrémente un peu la sauce, avec quelques aliments exceptionnels pour cette cinquième édition. C’est ce qu’essaye de faire chaque année avec brio depuis 2008, l’équipe du festival d’un Piano Sous Les Arbres, à Lunel-Viel dans l’Hérault. Et ça marche !

Du beau monde

Que du beau monde à venir écouter pendant ces 4 jours … Michel Jonasz et Jean-Yves d’Angelo, Shai Maestro, Pablo Campos trio, Philippe Cauchi, Sophie Arsenian et Philippe Alaire, le Travels Trio, Pascal Wintz, Smoking Chopin, Edna Stern, Laurent Darmon, Mekanik Kantatik

Ceci pour des sommes relativement modiques, bien loin des tarifs habituels que l’on trouve dans des salles de concerts. Celui qui vient en a pour ses oreilles, sans faire de trou dans ses finances en cette rentrée de septembre ou les ponctions vont se faire sentir, période de crise oblige nous dit on … Alors justement c’est le moment de terminer en beauté vos vacances avant de reprendre le collier.

Avec au programme du Jazz, de la Funk, de la Soul, du Classique, de l’improvisation remplie d’ambiance, des animations pour enfants … des expositions et de puces musicales (voir le programme) … bref tout pour passer un week end à Lunel-Viel … car de nombreux restaurants, hôtels, et chambres d’hôtes vous attendent dans cette ville Héraultaise pour profiter au mieux de quatre jours de concerts en dégustant les produits locaux.

Cinq Pianos a queue pour une programmation soignée.

Imaginez cinq pianos à queue de concert sur cinq scènes, répartis un peu partout ici et là dans un parc et une orangerie. Des Steinway, des Bosendorfer, des Yamaha … en veux tu, en voila … !  C’est du lourd comme festival, du très lourd et ça sonne grave dans ce parc centenaire de Lunel-Viel, en cette fin d’été 2013.

Une programmation soignée, des sonorisateurs expérimentés et un son maitrisé, un timing respecté, de l’espace en toute sécurité pour les enfants. Pas de petits plats … rien que des grands ! Des moyens exceptionnels pour un festival de qualité en plein air. Rarement vu cela à un niveau municipal pour démocratiser la musique. Un festival réfléchi, pensé et aménagé par des musiciens pour d’autres musiciens. Un travail sur toute une année que réalise le directeur du festival Fabrice Fenoy, et toute son équipe municipale motivée, équipe qui contribue pour beaucoup au succès de cette festivité pianistique héraultaise.

Lunel-Viel

Le lieu ou vous devez être présent fin Août. En allant vers Nimes ou Montpellier, par la route nationale 113, vous avez surement remarqué un grand mur blanc flanqués de tourelles et d’un grand portail ouvrant sur un parc. Facile à repérer sur la 113, dès lors vous saurez que vous devez vite chercher une place dans les nombreux parkings présents, car vous avez trouvé le lieu magique ou il vous faut être en cette fin du mois d’Août. Car c’est dans ce parc que les festivités ont lieu. Magnifiques endroits ombragés ou les concerts de piano classique, jazz funk … suivant les programmations, donnent lieu à ce que l’on nomme ici, des siestes musicales ou concerts … tout simplement.

Bercés par les chants des cigales, au son des notes blanches et noires qui se croisent sur les claviers, il vous sera peut être difficile de s’endormir, mais prévoyez une chaise pliante, un matelas gonflable ou une serviette pour vous allonger entre deux arbres, pour mieux apprécier le spectacle, ce ne sera que mieux.

 

A propos de l'auteur

Thierry Jirkovsky Journaliste Reporter d'Images - Co-fondateur et Rédacteur en Chef de Tv Languedoc

Vous pourriez être intéressé par

Laisser une critique