Exercice attentat à Nimes

A l’initiative de la préfecture du Gard, un exercice attentat aura lieu ce jeudi 23 mars 2017 sur la commune de Nîmes, au village de combats du camp des garrigues, sur un terrain militaire.

Grâce à la mobilisation des services de l’État, des forces de sécurité, des services enquêteurs, du SDIS, du SAMU, CHU Carémeau de Nîmes et des associations agréées de sécurité civile, toute la chaîne opérationnelle sera simulée : identification et neutralisation de la menace, prise en charge des victimes, enquête judiciaire, etc.

A cette occasion, des véhicules de secours divers (SDIS, SAMU, … ) escortés par les forces de l’ordre seront susceptibles de traverser la ville de Nîmes.

Exercice attentat SAIP

La préfecture du Gard simulera également un exercice d’alerte via l’application pour smartphone du ministère de l’intérieur : Système d’Alerte et d’Information aux Populations (SAIP). Il aura lieu ce jeudi 23 mars entre 9 h et midi dans la commune de Nîmes, uniquement à proximité immédiate du camp des garrigues.

l'application SAIP alerte attentat
L’application SAIP alerte attentat

Pourquoi un tel exercice ?

Testées à 12h00 le premier mercredi de chaque mois, les sirènes mises en place après la seconde guerre mondiale ne sont plus adaptées, puisqu’elles ne sont activées qu’en cas d’intrusion aérienne malveillante. Or, de nos jours la France est, comme bien d’autres pays, davantage exposée à :

  • une menace militaire ou terroriste, ainsi que les actes de malveillance ;

  • le risque nucléaire ou technologique (nuage toxique, produits dangereux, accident nucléaire…)

  • les risques naturels (tempête, tsunami, rupture d’ouvrage hydraulique…)

  • le risque sanitaire.

En cas de survenance d’un tel événement, il est important que la population adopte immédiatement et partout le comportement approprié (rester chez soi, se calfeutrer, allumer la radio, ne pas téléphoner pour ne pas surcharger les lignes, etc.) et qu’elle puisse être le plus rapidement informée de la situation.

Via une application mobile d’alerte des populations sur smartphone développée par le ministère de l’Intérieur, SAIP permet d’alerter – quasiment en temps réel la population en cas de risques ou de crises majeurs dans la zone géographique où vous êtes géolocalisé ou les zones que vous avez pré-renseignées (là où se trouve par exemple de la famille, des amis etc.).

Professionnels de santé, téléchargez immédiatement et gratuitement l’application SAIP, afin de connaître le plus tôt possible, votre nécessaire mobilisation pour porter des soins de premiers secours à des victimes.

application saip
application saip

Tout ce qu’il faut savoir sur l’application d’alerte SAIP

La direction générale de la sécurité civile et de la gestion de crise (DGSCGC) du ministère de l’Intérieur en collaboration avec le Service d’information du Gouvernement (SIG) ont travaillé au développement d’une application mobile d’alerte des populations sur smartphone : « SAIP », pour Système d’Alerte et d’Information des Populations.

Pourquoi une application ?

À la suite des attentats survenus en France en janvier et novembre 2015, et à la demande du Premier ministre, le ministère de l’Intérieur et le Service d’information du Gouvernement lancent une application mobile d’alerte sur smartphone : « SAIP », le Système d’Alerte et d’Information des Populations. Cet outil est opérationnel pour l’Euro 2016 de football en France. Il s’inscrit dans une démarche de développement d’une culture de vigilance et de sécurité de nos concitoyens, initiée avec la campagne de sensibilisation « Réagir en cas d’attaque terroriste » qui donne des instructions pratiques autour du triptyque : « s’échapper, se cacher, alerter ».

A quoi sert-elle ?

Dans sa phase initiale, cette application, gratuite pour l’usager, permet d’être avisé, via une notification sur son smartphone, d’une alerte en cours suite à une suspicion d’attentat ou d’événements exceptionnels de sécurité civile (alerte nucléaire, produits dangereux, rupture d’ouvrage hydraulique) susceptibles de résulter d’un attentat.

Une seconde phase, prévue dans les prochains mois (par mise à jour de l’application), prendra en compte tous les risques majeurs et les messages de vigilance. En plus des messages d’alerte géolocalisés, l’application délivre également les conseils comportementaux et consignes à respecter en fonction de la nature de l’alerte et de la zone où l’on se trouve.

Comment fonctionne-t-elle ?

Pour recevoir des alertes dans une zone où un risque vient d’être détecté par les autorités, il est demandé à l’utilisateur d’accepter d’être « géolocalisé ». Néanmoins, contrairement aux applications classiques utilisant la fonction de géolocalisation, aucune remontée d’information n’est opérée à partir du téléphone : l’anonymat du citoyen est assuré grâce à une technologie innovante, brevetée et française. Les terminaux mobiles ne font remonter aucune position géographique ou identité vers les serveurs informatiques.

L’application permet également à l’utilisateur, même non géolocalisé, de recevoir des notifications d’alertes de zones prédéterminées différentes. Il est ainsi possible d’enregistrer jusqu’à huit zones géographiques (codes postaux, communes) pour permettre à chacun d’être informé en cas d’alerte chez un proche, par exemple.

Comment réagir en cas d’alerte ?

Pour une alerte « autour de vous » :

Vous recevez une notification. Selon le type de l’alerte, celle-ci peut être accompagnée d’un son de sirène afin d’attirer instantanément votre attention. En cliquant sur la notification ou en ouvrant l’application SAIP, vous pourrez prendre connaissance du message d’alerte délivré et des consignes de sécurité. Prenez-en connaissance avec sang-froid et réagissez en conséquence.

Pour une alerte « dans vos lieux »

Vous recevez une notification sur votre mobile. Après avoir cliqué sur la notification ou ouvert votre application SAIP, prenez connaissance du risque en cours et partagez-le avec vos proches susceptibles d’être présents dans ces lieux.

Soyez ainsi un ambassadeur des messages d’alerte et aidez-nous à les diffuser. Vous avez la possibilité de partager sur vos réseaux sociaux (Twitter et Facebook) ces alertes et de participer activement à la viralisation de messages de sécurité.

Le gouvernement a choisi une technologie qui garantie l’anonymat total des utilisateurs de l’application

Vos données de géolocalisation ne remontent pas et ne sont pas enregistrées. Ce choix d’une technologie brevetée et française implique de votre côté certaines règles pour assurer un fonctionnement optimal de l’application.

Vous devez accepter la notification. Sans notification, vous ne recevrez aucune alerte.

Vous devez accepter la géolocalisation. Même si ces données ne remontent pas, l’application utilise la géolocalisation de votre mobile pour permettre la diffusion des alertes selon vos déplacements. Ces informations sont traitées uniquement dans votre téléphone. Si votre téléphone affiche le picto géolocalisation, cela signifie que la géolocalisation fonctionne.

Veillez à ne pas fermer l’application et maintenez-la en arrière-plan de votre téléphone. Nous vous rassurons, sa consommation en batterie hors alerte est limitée.

L’application reposant sur une technologie innovante, elle fonctionne sur des versions iOS 9 et Android.

Télécharger l’application d’alerte SAIP (Système d’Alerte et d’Information des Populations)

IOS

Android

Source : Préfecture du Gard

saip

A propos de l'auteur

Thierry Jirkovsky Journaliste Reporter d'Images - Rédacteur en Chef

Vous pourriez être intéressé par

LAISSEZ VOTRE COMMENTAIRE