Et si on sauvait la planète ?

Et si on sauvait la planète ?
Notez cet article

Quand on voit l’actualité en France, on peut penser que personne ne s’occupe vraiment de la future réunion, la fameuse COP 21 pour la protection de la planète, que la France accueillera du 30 novembre au 11 décembre 2015 à Paris. C’était sans compter sur la notoriété de l’envoyé spécial de François Hollande, Nicolas Hulot, qui a misé sur l’humour avec beaucoup d’auto-dérision pour sensibiliser le public aux enjeux de ce grand rendez-vous planétaire, avec pour objectif de pousser les leaders politiques à être « à la hauteur de leur responsabilité historique ».

Et si on sauvait la planète ?

Car si nous, êtres humains, sommes (normalement) éco-responsable de notre vie et de ce que nous faisons chacun de notre destin,sans oublier de ce que nous enseignons à nos enfants, les grandes décisions sont prises par des hommes d’états qui la plupart du temps sont plus aux ordres des multinationales polluantes.

De ce que leurs images nous renvoient dans les médias, de chercher à rester à la tête d’une région ou d’un parti politique, de prendre la parole dans une réunion pour placer la vente de leur dernier livre ou de trouver le moyen de rester en place au gouvernement, où sont ils nos élus pour défendre vraiment le climat de notre planète ?

green peace cop 21Utilisant Nicolas H. ou Ségolène R. pour redorer son image, le président s’est même fait manipuler son image de campagne par GreenPeace pour booster cette réunion Cop 21.

Il est vrai qu’entre les couacs à répétition du gouvernement Valls (Cahuzac, Macron, Taubirat … la liste est trop longue pour citer les nombreuses erreurs de communication), sans oublier de l’autre coté … les évènements médiatiques des Guéant’s Gates, du Morano’s Gate, Copé’s Gate, Balkany’s Gate (bref plus assez de portes, non plus de ce coté là )  et des prises de paroles, en forme de scuds et des gesticulations médiatiques de l’ex président Sarkozy, déclenchant bien des réactions des médias et de la classe politique … il n’y avait pas beaucoup de place pour ces politiciens un peu déconnectés de la réalité (cherchant à prolonger leurs réélections), pour parler de la COP 21 jusque dans la soirée du mercredi 7 Octobre 2015, SAUF quand une catastrophe touche une région de France … Là automatiquement, les mêmes qui restaient silencieux sur le climat, se retrouvent, fonction oblige, devant les caméras des médias … solidarité normale et sur cela … rien à dire … (mais pourtant c’était là qu’il fallait appuyer le message de la COP 21 non ?) Et de constater les catastrophes meurtrières de Biot, Nice, Mandelieu la Napoule, comme dans d’autres endroits sur terre montrent bien les erreurs humaines de sub-urbanisations désastreuses, et des conséquences climatiques du au réchauffement de la planète, n’y sont pas étrangères.

Heureusement, l’ex animateur de Tf1 a su tirer les avantages de sa notoriété et s’est entouré de stars du Web pour faire passer son message.

Message réussi ?

Dommage que ce clip ne montre pas l’escroquerie et la manipulation des contrôles techniques sur les voitures diesel allemandes (volkswagen, audi, seat, skoda …) et de dénoncer les magouilles interplanétaires qui touchent quotidiennement notre planète …des centrales à charbon en allemagne, sans parler des déchets de l’usine d’alumine de Gardanne qui déverse depuis des dizaines d’années des « boues rouges » issues du traitement de la bauxite au large des calanques dans la méditerranée, des endroits toxiques laissés à l’abandon comme les anciennes mines de Thoiras-St Felix de Pallières, près d’Anduze ou les anciennes mines d’or de Salsigne en Languedoc-Roussillon, sans oublier la pollution en chine, ou aux Etat Unis soumis aux dictates des lobbys pétroliers et schisteux et des conséquences de Fuku-shima que l’on risque de se prendre en pleine gueule dans pas longtemps …

Quoi qu’il en soit il fallait un clip pour booster la communication dormante de l’Elysée et pour une fois… grâce à Nicolas … (sans Pimprenelle) … le message est passé … et a fait mouche … vu le nombre croissant de vues ! soit 10 000 vues par heure … ce matin

Le pitch

Dans un clip de près de six minutes, intitulé Break the internet, ( ou pour certains, et si on sauvait la planète ?) le militant écolo-médiatique cherche avec des « conseillers » ( un peu comme au palais de l’Elysée) une idée (ah bon ils n’en possèdent pas ? ) pour sensibiliser la planète web aux changements climatiques et d’inciter les gens à signer la pétition  » Chefs d’Etat, osez !

Et si l’avenir de notre planète serait de donner des coups de pieds de rappel à nos dirigeants … signez la pétition

 

A propos de l'auteur

Thierry Jirkovsky Journaliste Reporter d'Images - Co-fondateur et Rédacteur en Chef de Tv Languedoc

Vous pourriez être intéressé par

Laisser une critique