Je suis Charlie … (un an après)

Il y a un an, le 7 Janvier 2015, la liberté de la presse était touchée au coeur même de Paris. Un an après Charlie, les traumatismes sont toujours présents. Il y a un an, nous réalisions un mini doc de 26 minutes, un documentaire en 7 chapitres sur le reflet on line de ce qui s’est passé sur le web pendant 7 jours et 7 nuits.

Je suis Charlie

Constatation

Depuis un an, ce que nous avons ressenti en janvier 2015 n’a pas disparu. Quand nous sommes en reportages avec nos caméras en ville à Montpellier ou à Nîmes, nous ne sommes pas dupes sur la sécurité intérieure de notre pays, une sécurité relativement déficiente et perfectible, mais il faut continuer de vivre malgré tout, de faire notre travail, continuer d’informer, librement …

Le 13 novembre 2015 n’a pas arrangé les choses dans nos têtes, mais nous refusons toujours que des abrutis puissent nous imposer leurs dictats religieux avec des armes, car le droit de blasphème est un droit en France, aussi fort qu’existe la liberté de la presse …

Révolution des Crayons

Un simple documentaire sans prétention, reflet temporel même de l’élan de tous ces dessinateurs du monde entier, qui tous ensemble, d’un seul même geste, ont levé leurs crayons en réponse au mouvement planétaire immédiat qu’a été ce simple panneau sur fond noir JE SUIS CHARLIE.

Cette révolution des crayons est une magnifique réponse à la solidarité mondiale des êtres humains sur les cinq continents qui d’un seul bond, ont exprimé leurs mécontentements en descendant dans les rues, des simples anonymes, des êtres humains de tous bords, quelque soit leur couleur de peau, leurs confessions, leurs ethnies, leurs moeurs, comme leurs orientations sexuelles, ne voulant qu’une seule chose …

VIVRE LIBRE

préférant la liberté d’expression à l’oppression de fanatiques, quelque soit leurs pays ou leurs dogmes religieux.

Thierry Jirkovsky
Rédacteur en chef

A propos de l'auteur

Thierry Jirkovsky Journaliste Reporter d'Images - Rédacteur en Chef

Vous pourriez être intéressé par

LAISSEZ VOTRE COMMENTAIRE