Pierre Pouëssel, nouveau préfet de l’Hérault

Pierre Pouëssel, nouveau préfet de l’Hérault
Notez cet article

Un nouveau préfet de l’Hérault

Pierre Pouëssel, nouveau préfet de l’Hérault, a eu le plaisir de convier la presse à une première rencontre, dans les salons gris de la préfecture ce mardi 5 janvier 2016.

Qui est Pierre Pouëssel ?

Pierre Pouëssel, préfet de la République et ancien Directeur de l’administration à la Direction Générale de la Sécurité Extérieure (DGSE) pendant sept ans, a été nommé ce 1er Janvier 2016 préfet de l’Hérault, remplaçant de ce fait l’ancien préfet Pierre de Bousquet nommé conseiller au gouvernement.

Avec une carrière alternée entre le ministère de l’intérieur, le ministère de la défense, l’administration centrale et le terrain … Pierre Pouëssel est ce que l’on nomme dans le jargon du métier, un homme du renseignement.

Ayant séjourné en Guadeloupe comme directeur de cabinet, dans le Gers en 1986 comme secrétaire général, Pierre Pouëssel a rejoint le cabinet de Pierre Joxe en 1988 (qui redevenait ministre de l’intérieur), et s’occupait déjà de l’organisation territoriale de l’état et de la concentration …(décentralisation du territoire). En janvier 1991, quand Pierre Joxe a remplacé Jean-Pierre Chevènement à la défense, Pierre Pouëssel a suivi tout naturellement son patron et a occupé la fonction de directeur adjoint du cabinet civil et militaire au ministère de la défense. Sous préfet à Palaiseau en 1993, à Brest en 1996, il est revenu à la défense en tant que délégué interministériel aux restructurations de défenses militaires et civiles, puis de nouveau préfet en 2000 à Belfort, en 2004 à Blois et à la défense en 2008, comme directeur de l’administration à la DGSE pendant plus de sept ans, un service tourné vers l’extérieur du pays en dehors de nos frontières. En 2016, il revient à son métier d’origine qui est préfet.

Contrairement à d’autres préfets qui arrivent du bout de la France sans connaître notre région, Pierre Pouëssel a débuté sa carrière en tant que directeur de cabinet du préfet du Gard en 1982. Cette région ne lui est donc pas inconnue, car il a conservé des amis qu’il voit très régulièrement, souligne-t-il.

Un membre du renseignement à la tête de la préfecture de l’Hérault

Issu du corps préfectoral, titulaire d’une maîtrise de droit public et ancien élève de l’ENA, Pierre Pouëssel s’est présenté de manière simple, explicite mais cherchant quelques fois ses mots, quoi qu’un peu tendu pour son premier rendez vous avec la presse locale. C’est un peu normal pour un agent du renseignement, et comme toute personne impliquée dans la collecte d’informations et dans le renseignement, on ne parle pas … (sauf peut être devant la presse … et encore …on lui dit ce que l’on veut à la presse)… car telles sont les méthodes de la grande muette.  Et de préciser que c’est un pur hasard qu’un spécialiste du renseignement se trouve affecté à ce poste préfectoral dans ce département, département qui a vu de nombreux jeunes de Lunel partir au Jihad en Syrie.

pierre pouessel
Pierre Pouëssel, le nouveau préfet de l’Hérault pendant sa première conférence de presse

Pur produit de l’administration française et du  ministère de l’intérieur, avec deux doigts sur le liseré du pantalon, respectant stricto sensus la loi et désirant la faire respecter, Pierre Pouëssel, grand voyageur, ayant habité dans de nombreux pays, est un érudit sur les questions d’ordres ethniques, mais aussi théologiques maitrisant un peu plus que le commun des français, les différences fondamentales et essentielles entre l’islam chiites et sunnites …

Bref … nous avons eu le sentiment qu’on ne lui fera pas prendre des vessies pour des lanternes (même celle d’Aladin, fut-elle magique), surtout du coté de Lunel où il se rendra prochainement pour s’entretenir avec le maire.

Sécurité et multiplications des contrôles

Quand aux thèmes de la sécurité, Pierre Pouëssel a montré une grande fermeté sur les questions sécuritaires, mais aussi une grande inquiétude sur l’exclusion avec la pauvreté grandissante en France pouvant vite amener de ce fait à une radicalisation extrême. « La sécurité est la priorité des priorités » , précise t il  et d’ajouter que « l ‘activité économique qui redémarre permet des créations d’emplois et permet d’infléchir cette courbe du chômage qui atteint 14% en Languedoc, très au dessus du niveau national ».

Trois priorités

  1. La sécurité publique car la menace terroriste est tout a fait réelle …
  2. La sécurité civile car le département est soumis aux aléas climatiques sans parler des incendies, même s’il y a eu des grandes améliorations depuis 30 ans.
  3. La sécurité routière (avec 93 morts dans l’Hérault en 2015). De ce fait, il y aura une politique active avec les forces de sécurité avec une amplification des contrôles pour la vitesse excessive afin de faire baisser le nombre des victimes. Pierre Pouëssel s’inscrit dans ce domaine dans une stricte continuité par rapport à l’action menée par son prédécesseur en parlant de Pierre Florian de Bousquet «  il a engagé des actions vigoureuses et il a eu raison » dit il en conférence de presse.

Réforme territoriale

Sur cette réforme territoriale, Pierre Pouëssel tranche dans le vif et admet que cette réforme revient de loin. Même si imposée « de manière un peu brutale »…précise t-il … (on n’arrête pas de le dire ndlr), Pierre Pouëssel affirme qu’elle reste une nécessité absolue qui permettra de déclencher une véritable réforme territoriale. Quand à l’expansion de la métropole de Montpellier et du problème de l’aéroport de Fréjorgues… «  on verra cela très bientôt … avant le 31 mars »

Roberd Ménard et Béziers

Sur des sujets épineux et controversés comme la création de cette garde biterroise créée par Robert Ménard, le maire de Béziers (garde de sécurité adoptée en conseil municipal début décembre 2015  avec 35 voix pour et 13 voix contre), Pierre Pouëssel répond avec moins de nuances mais beaucoup plus en fermeté, affirmant que tout débordement se verra sanctionner au tribunal administratif … (silence) … et qu’il continuera la procédure enclenchée par son prédécesseur.

Un net sentiment au bout de deux heures d’entretien qu’il ne faudra pas marcher sur les pieds de ce nouveau préfet, élus ou simples citoyens, surtout en ces périodes d’attentats et cette ambiance de guerre omniprésente sur le territoire français, sans parler de la surveillance de l’internet par l’état … ça tombe bien pour un pro du renseignement non ?

A propos de l'auteur

Thierry Jirkovsky Journaliste Reporter d'Images - Co-fondateur et Rédacteur en Chef de Tv Languedoc

Vous pourriez être intéressé par

Laisser une critique