SI VOUS ALLEZ SKIER EN SUISSE, VOUS SEREZ TESTÉ ET MIS EN ISOLEMENT

Jean Castex annonce que les français allant skier à l’étranger « seront testés et placés en isolement sept jours (…) au micro de Jean-Jacques Bourdin.

MIS EN ISOLEMENT 7 JOURS

Donc vous serez testé de force (…) et donc arrêté en quelque sorte (…) une Nième privation de liberté dans la bouche de ce ministre, qui a pour principe d’emmerder la population et surtout le plus de monde dans la moindre de ses passions et de ses décisions iniques et liberticides en distillant la peur à ses compatriotes …

Nul n’est censé ignorer la loi

Sauf que juridiquement, vous avez le moyen d’empêcher votre mise à l’isolement. Il vous faut savoir que pour beaucoup d’entre nous les méandres de la loi reste un jungle d’incompréhension, manifestement pour ce ministre et ce journaliste aussi ! 

Les juges des libertés et de la détention peuvent être saisis par de nombreux citoyens. C’est la loi. Et la loi met aussi des gardes-fous (constatation médicale, possibilité de certificat…) contre ces décisions. Donc ces juges des libertés et de la détention pourront à tout moment lever l’isolement

Sans certificat médical, pas d’isolement

Qu’en sera-t-il réellement de ce placement à l’isolement pendant 7 jours des personnes qui iront skier à Noël en Suisse ou en Autriche ?  Sur le point de vue juridique, c’est une mesure qui peut être mise en oeuvre dans le cas de l’état d’urgence sanitaire (article L3131-17 du code de la santé publique), mais sous des conditions très strictes … On ne peut pas placer quelqu’un en isolement ou en quarantaine si cette personne n’est pas positive au Covid-19. 

Il faut qu’il y ait un certificat médical qui constate la positivité de la personne au Covid-19 – C’est la loi. Sans certificat médical pas d’isolement.

Pas positif au Covid-19, pas d’isolement

Par ailleurs les dispositions législatives et réglementaires prévoient que la personne contrôlé puisse fournir un certificat médical datant de moins de 72 h qui démontre qu’elle n’est pas positive au Covid-19. Dans ce cas là pas d’isolement ! 

Par ailleurs les personnes qui seraient placés à l’isolement en rentrant du ski aurait le droit de saisir immédiatement le juge des libertés et de la détention pour que celui ci statut dans un très bref délai (72h) afin qu’il puisse le cas échéant lever avec exécution immédiate les mesures d’isolements ou de quarantaine. Une procédure très simple à réaliser sans avoir un avocat et qui peut être mise en oeuvre très rapidement. Le juge évaluant si oui ou non, la personne doit rester à l’isolement ou pas.

Cette mesure est issue de la loi de 2020 avec une décision très claire du conseil constitutionnel et une vigilance très stricte qu’exerceront les juges des libertés et de la détention pour protéger les libertés individuelles

Comme le dit la loi le placement et le maintien en isolement sont subordonnés à la constatation médicale de l’infection de la personne concernée

Pas de constatation médicale de l’infection = pas d’isolement … CQFD !

Pour celles et ceux qui désirent aller en suisse sans tenir compte des propos du premier ministre … demandez aux agents des douanes qui vous contrôlent de vous présenter leur commission d’emploi, qui comporte notamment leur identité … vous avez ce droit ! https://www.douane.gouv.fr/fiche/tout-savoir-sur-les-controles-douaniers

A force de vouloir prendre les français pour des c… et d’avoir un sens des priorités à coté de la plaque, mais surtout d’agir ainsi contre la liberté personnelle de chacun, que les élites dans les velours et les dorures de Matignon, ne s’étonnent pas de voir et revoir dans les rues se lever force et légions de gens contre vous. 

Le libéralisme autoritaire (Weimar) a accouché du nazisme. L’Histoire risque de bégayer … et des têtes risquent de tomber ! 

GESTION DU COVID : COMMISSION D’ENQUÊTE

A l’issue de six mois d’audition sur la gestion du Covid, la commission d’enquête de l’Assemblée nationale sur la gestion de la crise sanitaire tire à boulets rouges sur le gouvernement et donnera un rapport qui devrait être officiellement rendu public dans cinq jours, le temps de recueillir les observations des groupes politiques.

Au total, la commission d’enquête a mené plus de 50 auditions, dont celle de l’ancien Premier ministre Edouard Philippe et de plusieurs ministres de la Santé successifs, durant quelque 130 heures au total. Depuis le début de l’épidémie de coronavirus qui a fait près de 53 000 morts en France, l’exécutif a été visé par de nombreuses plaintes pour mise en danger de la vie d’autrui ou homicide involontaire. 

Pour rappel au total, 96 plaintes contre des ministres ont été adressées à la Cour de justice de la République … Affaire à suivre …

Thierry Jirkovsky

You might be interested in

Comment (1)

LEAVE YOUR COMMENT

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *