« Mémoires, Témoins, Mémoriaux » au Camp de Rivesaltes

Mémoires et Témoignages

Le Mémorial du Camp de Rivesaltes organisera, les 20 et 21 juin prochains, ses premières journées d’études, consacrées au thème « Mémoires, témoins, mémoriaux », marquant le lancement du projet scientifique du Mémorial.

Le conseiller régional Patrick Cases, représentera Carole Delga, présidente de Région et présidente de l’EPCC du Mémorial du Camp de Rivesaltes, à l’occasion de la clôture de ces journées. Les journées d’études du Mémorial du Camp de Rivesaltes débuteront par l’installation du Conseil Scientifique chargé d’accompagner pour trois ans le Mémorial dans la mise en œuvre de son projet, dans toutes ses composantes, scientifique mais aussi pédagogique, culturelle et artistique.

Premier conseil scientifique

Ce 1er conseil scientifique présidé par Denis Peschanski, historien et directeur de recherche au CNRS, rassemble 20 personnalités régionales, nationales et internationales reconnues pour leur connaissance des institutions liées au projet, ainsi que pour la qualité de leurs travaux et leur rayonnement dans les domaines de la recherche historique, des sciences humaines et sociales, mais aussi des sciences dites « dures ».

S’adressant à de larges publics, ces journées réuniront des personnalités importantes de la communauté scientifique et du réseau professionnel. Le 20 juin, le Mémorial recevra également pour sa 4ème édition des « Nuits du Mémorial », l’écrivaine Lydie Salvayre*, lauréate du prix Goncourt 2014 pour son roman Pas Pleurer, qui met en scène les souvenirs de la guerre d’Espagne de sa mère et le parcours de l’écrivain Georges Bernanos.

Concernant le Mémorial du Camp de Rivesaltes, Carole Delga, présidente de la Région Languedoc Roussillon Midi Pyrénées salue l’existence de « ce haut lieu symbolique, fondé sur des enjeux primordiaux de mémoire, de transmission et d’éducation. Il aura fallu le courage politique et l’obstination de Christian Bourquin en relais des mouvements de citoyens et des associations représentant les différentes communautés, pour d’abord empêcher la destruction de ce camp, et très vite engager un grand projet de construction autour d’un mémorial ».

Le Camp de Rivesaltes

Dans les Pyrénées-Orientales, entre 1941 et 1964, 60 000 personnes ont été internées : Espagnols fuyant Franco, juifs et Tsiganes enfermés par Vichy, harkis fuyant l’Algérie après 1962 … Des centaines y sont morts de malnutrition et dénuement. Des juifs en sont partis pour être exterminés par les nazis. Construit sur l’ancien îlot F du camp, au milieu des constructions existantes, le Mémorial inauguré par le premier ministre Manuel Valls, a ouvert ses portes au public le 16 octobre 2015, alors que l’Europe est secouée par l’arrivée massive de plus d’un million de réfugiés … L’histoire se répète elle ?

Toute l’histoire de ce camps, de 1875 à 2007 est à lire sur  le site web du Mémorial et sur Wikipédia


* Lydie Salvayre : 
Ecrivain et psychiatre née en 1946 d’un couple de républicains espagnols exilés dans le sud de la France, Lydie Salvayre est l’auteur d’une vingtaine de livres. Son œuvre aborde les questions des inégalités sociales, de l’histoire, de la famille et de la mémoire. Lydie Salvayre a reçu plusieurs prix littéraires dont le Prix Novembre en 1997 pour La Compagnie des spectres et le prix Goncourt en 2014 pour son dernier roman Pas pleurer qui met en scène les souvenirs de la guerre d’Espagne de sa mère et le parcours de l’écrivain Georges Bernanos. Après une évocation de son parcours personnel, de sa carrière littéraire et plus particulièrement de son dernier livre Pas Pleurer au cours d’une interview menée par un journaliste, Lydie Salvayre répondra aux questions du public.

Crédit photo : Yeza

A propos de l'auteur

Thierry Jirkovsky Journaliste Reporter d'Images - Rédacteur en Chef

Vous pourriez être intéressé par

LAISSEZ VOTRE COMMENTAIRE