Anecdotes sur la brocante de Barjac

Anecdotes sur la brocante de Barjac
Notez cet article

L’histoire de la brocante

Premier exposant depuis la première heure sur la foire de Barjac, Jean-Jacques Touati, brocanteur professionnel marseillais délaisse également à coté de chez lui la brocante connue de l’Isle sur la Sorgue, pour venir exposer chaque année à la foire de Barjac ses meubles et ses bibelots, cela depuis 41 ans.

Anecdotes

L’histoire de la première brocante de Barjac raconté par un brocanteur marseillais qui nous livre des anecdotes.

Restaurateur de meubles au coeur de la citée phocéenne, ce brocanteur professionnel nous livre quelques anecdotes des premières heures de cette brocante, connue et réputée dans toute l’Europe. Retrouvez Jean-Jacques Touati en compagnie de Claude Roux, avec tous ses amis antiquaires, au cours de cette 80 ème édition de la foire à la brocante qui aura lieu dans toute la ville, du mardi 13 Août au dimanche 18 Août 2013.

Bien loin du printemps pourri que nous avons eu dans le sud de la France en 2013, cette fois ci au niveau météo en ce mois d’Août, ce sont les premiers jours de brocante sans faute qui accueille les nombreux visiteurs qui battent le pavé sous un soleil magnifique, pour découvrir à cette brocante gardoise de Barjac.

Jean-Jacques Touati nous explique dans le quartier des albigeois ses débuts avec Jean Tassy, le créateur de cette brocante. Il nous raconte avec passion, certains changements de mentalités et de consommation des français au cours des 40 dernières années sur les brocantes que l’on retrouve sur les stands des marchands venus de toute l’Europe.

Les modes passent et les meubles perdurent.

Du moins ceux que l’on appelle des meubles, pas ces meubles de grandes surfaces, que l’on monte et démonte une fois (avec une obsolescence programmée à deux démontages) obsolescence qui également peut se nommer désuétude planifiée et que l’on retrouve vite sur les trottoirs près des poubelles en fin de déménagement suivant les modes.

«La roue de la vie tourne comme les modes, les goûts et tout ce qui est rond comme une roue revient un jour ou l’autre sur nos étals, et ce cercle continue de faire les bonheurs des brocanteurs qui s’adaptent malgré tout à ces temps de crises » nous raconte ce marseillais passionné qui finalement avec sa femme a acheté une maison dans la proche région de Barjac pour rester quelques mois de l’année au coeur du Gard cévenol.

De toute façon comme le dit le dicton, pour vivre heureux, vivons caché, alors autant le faire en Cévennes, près de Barjac.

Rappelons qu’en Languedoc-Roussillon, il y a de nombreuses brocantes dont une que nous aimons particulièrement, celle du Peyrou organisée par la ville de Montpellier ou la musique fût particulièrement de qualité, comme les objets que l’on y trouve. (voir notre reportage) A savoir également que le 22 Septembre 2013, cette brocante du jardin du Peyrou fêtera sa première bougie et sera ouverte toute la journée.

A propos de l'auteur

Thierry Jirkovsky Journaliste Reporter d'Images - Co-fondateur et Rédacteur en Chef de Tv Languedoc

Vous pourriez être intéressé par

Laisser une critique