Pas de lézard chez Monsieur Holland

Pas de lézard chez Monsieur Holland
Notez cet article

Juste avant les élections régionales, en pleine réunion de la COP21, ou l’on discute du réchauffement climatique, un certain monsieur Holland découvre un gros lézard sur son mur, ça ne s’invente pas … et pourtant ça existe !

Vous qui habitez dans le sud en Languedoc-Roussillon, auriez vous réagi comme Monsieur Holland quand il découvre ce monstre sur son mur  ? imaginez vous si vous vous retrouvez nez à nez avec ce lézard, vous qui n’aimez pas les bestioles qui lézardent au soleil et qui avez déjà peut être peur du gecko, ce gentil lézard sudiste (qui mange les moustiques) que l’on retrouve souvent sur les murs extérieurs et intérieurs de votre maison … un coup a se faire dessus !

Lézard géant chez Holland.

« Je suis allé à l’intérieur, après je l’ai vu dans la cour et entendu un bruit venant de frapper le côté de la maison», «Quand je suis sorti, je l’ai vu sur le côté de la maison avec sa queue frapper le tuyau de vidange », a déclaré Eric Holland.

eric holland

Goanna

M. Hollande a été assez rapide pour prendre une photo de ce Goanna de 1,52 mètre de long sur le côté de sa maison, dans le comté de Thurgoona en Australie. Ayant vécu dans cette région depuis 18 ans, il précise qu’il n’a jamais vu quelque chose de semblable sur sa propriété dans le sud du pays en Nouvelle-Galles du Sud.

Précisons que cette région de plaines au climat tempéré chaud avec de grandes quantités d’eau disponibles pour l’irrigation, permet à la Riverina d’être une des principales régions agricoles australiennes, tant par la quantité que par la diversité de ses productions. Le reptile Goanna (qui n’est autre qu’un des nombreux lézards australiens de type Varanus plus connu sous le nom de Varan) a rapidement disparu de la propriété de M. Hollande et n’a plus été aperçu depuis la prise de la photo.

« Ce fut vraiment une grande surprise, je retrouve parfois des langues bleues ou des lézards morts dans la cour, mais j’ai jamais vu un truc comme cela. »

Le Bureau NSW de l’Environnement et du Patrimoine a dit que ce n’est pas inhabituel de trouver de tels animaux dans la zone autour de Albury, voir des animaux de deux mètres de long et pesant plus de 20 kilos. Suite au réchauffement climatique, souhaitons que l’on retrouve pas ce genre de bestioles dans la cour du Palais de l’Elysée, chez notre Hollande à nous (François de son prénom), si on ne trouve pas rapidement un accord pour la COP21.
(et puis notre président a déjà sans doute, assez de lézards dans certains de ses dossiers depuis son élection … non ?)

Evasion fiscale et transition climatique

Souhaitons que sur le dossier de la COP21, nous aboutissions à quelque chose de concret, car vu ce que vient de dire José Bové assez inquiet,  » Cela ne bouge, on ne bouge pas , on pinaille «  sur le marchandage des Etats et également en colère contre la BNP (qui a investi 10,8 milliards d’euros dans l’extraction de charbon (selon l’ONG BankTrack entre 2005 et 2014 et est un des sponsors de la COP 21) qui pratique le plus d’évasion fiscale en pratiquant le greenwashing, interviewé chez Jean-Jacques Bourdin ce matin sur RMC, on peut effectivement se poser quelques questions sur la finalité de ce dossier COP21 qui commence à se lézarder.

Source : the BorderMail

A propos de l'auteur

Thierry Jirkovsky Journaliste Reporter d'Images - Co-fondateur et Rédacteur en Chef de Tv Languedoc

Vous pourriez être intéressé par

Laisser une critique