Energie verte : des molécules organiques dans des panneaux solaires

Energie verte : des molécules organiques dans des panneaux solaires
4.2 (84.29%) 14 vote[s]

Les panneaux solaires transparents transformeront les fenêtres en collecteurs d’énergie verte

Aux Etats Unis, des chercheurs de l’ Université du Michigan ont mis au point des panneaux solaires complètement transparents, qui peuvent avoir de nombreuses applications en architecture et dans d’autres domaines tels que l’électronique mobile ou l’industrie automobile.

Les chercheurs ont déjà essayé de créer un tel appareil, mais les résultats finaux n’ont jamais été satisfaisants. L’équipe s’est concentrée sur le facteur de transparence, elle a donc mis au point un concentrateur solaire luminescent transparent, ou TLSC, qui peut être placé sur une surface dégagée, comme une fenêtre. Il peut capter l’énergie solaire sans affecter le facteur de transmission de la lumière.

panneaux solaires : Module de concentrateur solaire luminescent transparent tenu entre deux doigts
Le chercheur Yimu Zhao tenant un module de concentrateur solaire luminescent transparent – Photographie: Yimu Zhao

Des molécules organiques transformées en lumière, puis convertie en électricité

Cette technologie utilise des molécules organiques qui absorbent des longueurs d’onde non visibles à l’œil humain, telles que les rayons infrarouges et ultraviolets. Richard Lunt, professeur adjoint de génie chimique et de science des matériaux à la MSU College of Engineering, a déclaré:

«Nous pouvons accorder ces matériaux pour capter uniquement les longueurs d’onde ultraviolettes et proches infrarouges qui  » brillent  »  ensuite à une autre longueur d’onde dans l’infrarouge. La lumière capturée est transportée sur le contour du panneau, où elle est convertie en électricité à l’aide de fines bandes de cellules solaires photovoltaïques. »

panneaux-solaires-transparents-02
Un guide d’onde de concentrateur solaire luminescent transparent est représenté avec des concentrateurs solaires luminescents traditionnels colorés à l’arrière-plan. Le nouveau LSC peut générer de l’énergie solaire mais n’est pas visible sur les fenêtres ni sur d’autres surfaces transparentes – photographie: GL Kohuth

L’empreinte verticale étant supérieure à celle du toit, en particulier dans les tours de verre, ces appareils pourraient tirer le meilleur parti des façades des bâtiments. Ils n’affecteraient pas la conception architecturale mais représenteraient une technologie beaucoup plus efficace. Cependant, ils peuvent également être intégrés dans de vieux bâtiments.

panneaux-solaires-transparents-03
Yimu Zhao, étudiant au doctorat en génie chimique et en science des matériaux et Richard Lunt, prof adjoint en génie chimique et en science des matériaux : Photo GL Kohuth

Des panneaux solaires suffisants pour nos besoins de tous les jours

Selon le New York Times :

« Si les cellules peuvent être fabriquées de manière durable, elles pourraient être intégrées à des fenêtres à un coût relativement bas, car une grande partie du coût de la photovoltaïque conventionnelle ne provient pas de la cellule solaire elle-même, mais des matériaux sur lesquels elle est montée, comme l’aluminium et le verre. En recouvrant les structures existantes avec des cellules solaires, on éliminerait une partie de ce coût matériel.

« Si les cellules transparentes s’avèrent finalement viables sur le plan commercial, l’énergie qu’elles génèrent pourrait compenser de manière significative la consommation d’énergie des grands bâtiments » a déclaré le docteur Lunt, qui commencera à enseigner à l’Université de l’Etat du Michigan en automne prochain.

« Nous ne disons pas que nous pourrions alimenter l’ensemble du bâtiment, mais nous parlons d’une quantité d’énergie considérable, suffisante pour des choses comme l’éclairage et l’alimentation des appareils électroniques de tous les jours», a déclaré Richard Lunt.

Filière des panneaux solaires vs Filière Atomique

Peut être enfin, le début du tout solaire et de l’abandon de la filière atomique qui ne l’oublions pas, provoque de nombreux déchets dont personne ne veut dans sa région. N’oublions pas que notre région du Languedoc, au porte de Narbonne traite une grande quantité de matière atomique dans son usine de Malvési avec toutes les problèmes environnementaux provoqués par Orano ex Aréva.

Il est bon de souligner que la société Orano – Aréva n’a rien trouver de mieux grâce à son projet Thor, approuvé par la préfecture, que de bruler en haute atmosphère les particules radioactives au dessus de la ville de Narbonne, provoquant le tollé chez les habitants de la région.


“ L’avenir est clair ” précise Richard Lunt

A propos de l'auteur

Thierry Jirkovsky Journaliste Reporter d'Images - Rédacteur en Chef de Tv Languedoc

Vous pourriez être intéressé par

VOTRE OPINION

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *