Ganges 1900 (Grande Parade de l’An VI)

Reconstitution des années 1900 dans la ville cévenole de Ganges avec de nombreuses voitures anciennes, cycles en tout genre, grand bi, vélocipèdes et vieux  » biclos  » rouillés, pétrolettes, vielles motos et side-cars, faisaient la part belle aux charrettes et calèches des campagnes de la Belle époque.

Retour vers le siècle passé à Ganges

Si une reconstitution du passé vaut bien le détour, c’est bien celle de la ville de Ganges dans l’Hérault pour l’édition 2012 de Ganges 1900. Deux jours et demi de spectacles gratuits, ouverts à toutes et tous. Une ambiance incroyable du matin jusque tard dans la nuit, une jovialité permanente, des sourires omniprésents, de la bonne humeur et de sérieuses tranches de rigolade que l’on pouvait observer chez les bénévoles participant à ce tableau historique, avec la complicité des habitants de Ganges.

Tableau historique

Un tableau historique, orchestré de main de maître par Frédéric Hideux, le directeur de l’office de tourisme de Ganges. Bien sur, Frédéric n’était pas seul à s’occuper de toute cette organisation. Une bonne partie des habitants de la ville de Ganges, Michel Fratissier, son maire, une bonne partie du personnel de la mairie et toutes les bonnes volontés des alentours répondent présents chaque année et contribuent à la réussite de chaque édition, et ce fût le cas pour l’édition 2012 qui fût grandiose.

Parade

Deux grandes parades journalières démarraient et terminaient les journées. Des spectacles sur toutes les places du centre ville attendaient les visiteurs. Du cirque de Bohème, au mât de cocagne, du musée de l’imaginaire aux séances cinématographiques, les enfants comme les adultes se bousculaient pour participer aux différents spectacles qui s offraient  à tous. Un peu partout sur les différentes places, des stands rappelaient ces vieux métiers d’antan, avec des décors et des objets d’époque, des costumes tirés des malles des grands parents, ou fabriqué pour l’occasion en respectant les lignes et le savoir de la couture d’époque.

Jules Verne et Steampunks

Sortant de l’imaginaire de certains cerveaux, seuls quelques costumes rétro-futuristes d’une troupe peu ordinaire tranchaient de ce que nos arrières grands-parents ont connu. Des quatre coins de France, les steampunks, (des passionnés de Jules Verne et d’H.G.Wells et de cette rétro-science fiction à vapeur), se sont donnés rendez-vous à Ganges, pour participer à cette reconstitution du temps de nos aïeuls, mais en mélangeant notre époque et l’époque Victorienne (où les voitures et autres machines industrielles n’étaient pas encore légion en Languedoc). Ces passionnés ne se connaissaient pas et (faisant plusieurs milliers de km pour certains), se sont retrouvé pour l’occasion à cette fête de Ganges, pour participer à de nombreuses animations et se montrer mutuellement leurs recherches vestimentaires et d’ustensiles les plus imaginaires, le tout tiré d’un film bien connu dans lequel jouait l’acteur américain Will Smith  dans Wild Wild West . ( célèbre reprise du scénario du feuilleton des années 1976 avec Robert Conrad dans le rôle de James West.  » anciennement Les mystères de l’Ouest  » )

Brigades du Tigre et bande à Bonnot réunies

Des animations ambulantes venaient à plusieurs reprises, troubler la douce quiétude languedocienne des habitants. Essuyant des tirs de rafales de mitraillettes et autres « pétoires » bruyantes, la police de M’sieur Clémenceau, (les fameuses brigades du Tigre), essayaient d’appréhender la bande à Jules Bonnot et également celle des SteamPunks, qui venaient de s’offrir le coffre de la banque. Des exercices de savate et de boxe française s’organisaient avec les visiteurs désirants s’initier à ce sport, discipline que les brigades du tigres utilisaient pour se battre contre les malfrats.

Une ambiance de Fête

Des chanteurs de rues derrière leurs Limonaires et autres orgues de barbarie interprétaient les classiques de l’époque, pendant que la course des garçons de café se terminait sous le soleil. Les promenades en calèches, le French Cancan, les Sapeurs Pompiers (à pied) tiraient leurs carioles et leurs tuyaux percés pour éteindre un feu, les Titis parisiens derrière leurs comptoirs et autres guincheurs devant les zincs des guinguettes de l’époque, les poulbots et autres gavroches qui ciraient les chaussures au son des compagnies de danse ancienne, les fileuses et les cardeuses bonimentaient sur tout ce qui bougeait devant elles, bref tout ce petit monde contribuait à l’ambiance générale de la fête.

De rutilantes guimbardes faisaient la joie de leurs propriétaires, quand ces antiques mécaniques, témoins du passé pétaradaient et paradaient devant les flashs crépitants des touristes présents en quête de souvenir. Les visages rieurs des enfants faisaient la joie des parents.

Véritable spectacle à ne pas manquer, retrouvez les informations du prochain spectacle de Ganges 1900 sur leur site web.

A propos de l'auteur

Thierry Jirkovsky Journaliste Reporter d'Images - Rédacteur en Chef

Vous pourriez être intéressé par

LAISSEZ VOTRE COMMENTAIRE