Fête du Possible – Saint Bauzille de Montmel

La Fête du Possible, c’est quoi?

Fin septembre partout en France, des hommes et des femmes se sont réunies pour faire découvrir des solutions concrètes et accessibles sous le signe de la Fête du Possible : alimentation, déchets, troque, énergie, cultures… des solutions durables à des sujets importants incitant au respect pour notre planète et aux générations futures.

Saint Bauzille organise sa première journée de Transition Écologique

Reportée il y a quinze jours à cause d’une météo menaçante, c’est sous un grand soleil du samedi 5 octobre qu’un peu plus de 300 visiteurs ont profité de ce rendez-vous de la Fête des Possibles au centre de Saint-Bauzille-de-Montmel, au Nord-Est de Montpellier, pour découvrir la première édition de ce week-end de transition écologique sous la houlette du co-organisateur Simon Woodworth, habitant le village.

Simon Woodsworth co-organisateur de la fête du possible 2019 à St Bauzille de Montmel
Simon Woodsworth co-organisateur de la fête du possible 2019 à Saint-Bauzille-de-Montmel

A travers des ateliers de découverte, de débats, de jeux pour les enfants, de concerts, et d’un marché de producteurs locaux, ce fût un week-end festif et intergénérationnel où petits et grands furent invités à comprendre les enjeux, célébrer les initiatives et cultiver le champ des possibles organisés par les bénévoles présents.

Critères et crédos de « la Fête du Possible »

Vivre dans un monde plus juste, plus écologique et plus humain en privilégiant une alimentation durable, biologique et locale, de préférence en circuit court, tel est le crédo de cette Fête du Possible.

Cette Fête du Possible a été un moment de réflexion sur des solutions à court terme pour élargir les horizons personnels et changer les habitudes des consommateurs.

Ce que nous avons vu à Saint-Bauzille-de-Montmel n’est que le reflet de cette prise de conscience mondiale qui secoue la planète depuis quelques temps, suite aux prises de paroles d’enfants qui critique l’inertie des dirigeants de notre monde.

Fervente adepte de la transition écologique lors de la fête du possible 2019, Françoise Matheron Maire de Saint Bauzille de Montmel propose des solutions durables
Lors de la fête du possible 2019, Françoise Matheron Maire de Saint-Bauzille-de-Montmel nous explique ses solutions durables

Un projet de société juste et durable auquel une grande majorité des citoyens aspire. Des milliers d’initiatives concrètes se sont développées lors cette fête du possible, afin de proposer à chacun de nouvelles habitudes de vie, de nouveaux modes de consommation et de production.

Prise de conscience collective sur l’écologie

Un milliard de personnes concerné par l’urgence écologique

Faire prendre conscience à plus d’un milliard de personnes de l’urgence de la situation climatique, portée par la voix des scientifiques, n’est certes pas une chose facile.

Certaines personnes sont devenues depuis des portes-paroles comme cette jeune adolescente suédoise, l’activiste Greta Thunberg qui dérangent les états, les politiques et les nombreux lobbys qui tente de la dézinguer.

Une jeune adolescente qui rassemble les masses est une première. Son message à Davos et en Pologne a visiblement fait mouche

« Je ne veux pas que vous soyez désespérés, je veux que vous paniquiez. Je veux que vous ressentiez la peur qui m’habite chaque jour et que vous agissiez, comme s’il y avait le feu, parce que c’est le cas. […] Il y a encore une petite chance de stopper les émissions de gaz à effet de serre afin d’éviter des souffrances pour une grande partie de la population de la planète

Dénoncer l’inaction du gouvernement

Pour dénoncer l’inaction de son gouvernement en matière de lutte contre le dérèglement climatique, Greta Thunberg depuis août 2018mène une grève de l’école tous les vendredis, rejointe par plusieurs milliers de personnes à travers le monde.

Alors que le monde entier prend conscience de l’état de notre planète, jamais une telle campagne de dénigrement sur les médias et les réseaux sociaux n’ait prit une telle ampleur, prétextant que cette porte parole écologiste serait manipulée par des loobies verts.

L’ensemble des dirigeants en ébullition est depuis lors forcé d’écouter son message.

Un même message porté par un chercheur du GIEC (Groupe d’Experts Intergouvernemental sur l’Evolution du Climat) n’aurait jamais été écouté avec cette telle ampleur, défrayant les chroniques des tabloïds.

Force de constater que les artistes musiciens de renommées mondiales comme Sting ou Bono du groupe Irlandais U2, ont bien plus la côte pour alerter et sont bien plus écoutés que nos dirigeants.

Greta Thunberg déclarait en juillet dernier « Si tout le monde écoutait les scientifiques et entendait les faits que j’évoque constamment, personne n’aurait à m’écouter ou à écouter les centaines de milliers d’autres écoliers en grève pour le climat dans le monde. On pourrait tous retourner à l’école. » 

Alors certes, Greta Thunberg peut énerver, mais pour le bénéfice de la planète, bien joué ! Le sujet intéresse les jeunes, et pour cause, dans 10 ou 20 ans, les conséquences du réchauffement climatique les concerneront directement.

fete-du-possible-2019-sarah-fenouillet-eric-dumazateau
Sarah Fenouillet et Eric Dumazateau, un couple jouant la carte de l’humour lors de cette fête du possible 2019

Extinction Rebellion c’est quoi?

D’autres groupes appellent à la lutte non violente pour un autre monde et s’en donnent les moyens de façon disruptive par une « rébellion pacifique » tout autour de la planète.

Extinction Rebellion

Des militants du mouvement écologiste Extinction Rebellion ont également réclamé des actions concrètes contre le réchauffement climatique de la part des États. Une action coordonnée à l’échelle mondiale (Londres, Berlin, New York, Sydney), a fait à Paris suite au blocage d’un centre commercial samedi dernier. Affaire à suivre

Une équipe municipale avant gardiste

Bien plus calme dans ce village, la mairie n’a pas attendu l’émergence du premier festival pour réclamer le respect de la planète.

En effet, l’équipe municipale a décidé qu’au sein de l’école du village, la vaisselle, les serviettes papiers, les lingettes et les couverts en plastique, tout ce qui peut être jetable, étaient bannis et a décidé de favoriser en priorité le circuit-court pour passer la cantine de Saint-Bauzille-de-Montmel au 100% bio local.

Une très belle initiative que les maires et conseilles municipaux des villages voisins Gardois comme Héraultais devraient prendre exemple pour inculquer aux enfants les premiers gestes du respect envers notre planète sur laquelle nous devons bien continuer à vivre ensemble.

Retrouvez en vous inscrivant à la newsletter, tous les articles de Tv Languedoc

 

Vous pourriez être intéressé par

VOTRE OPINION

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *