Le Burn Out du chef d’entreprise

Le Burn Out du chef d’entreprise
4.6 (91.67%) 12 votes

Burn Out : le surmenage, un mal être méconnu

Le surmenage du dirigeant, un mal être méconnu et caché

Le burn out  (littéralement : “se consumer”),  exprime de prime abord un surmenage principalement lié au stress au travail, se traduit part un épuisement professionnel et touche de plus en plus sans distinction des cadres ou des salariés, ce quel que soit le domaine d’activité.

Cependant, si les employeurs depuis de nombreuses années étaient les premiers concernés par la problématique du burn-out sur leurs employés, ces mêmes dirigeants d’entreprises restent complètement sourds et réticents quand il s’agit de parler de leurs propres problèmes de stress et de burn out. 

Sujet tabou pour certains … d’autres n’hésitent pas à sonner l’alarme …

Refusant souvent des moments de détente, voir de vacances, ou pire encore … tout arrêt de travail soudain suite à un épuisement lié à leurs propres conditions de travail ou à des niveaux de stress très importants pour eux-mêmes ou pour des proches, les victimes d’épuisement professionnel sont de plus en plus nombreuses à craquer, entrainant ainsi une hausse de cause de suicide chez les dirigeants d’entreprises.

Le Burn out, Un Tabou !

Mais on n’en parle pas, ou très peu car c’est un sujet tabou.

 En 2014, le Ministère du Travail a chargé un groupe de travail composé d’experts, de médecins et de psychologues de “clarifier ce que recouvre le burn out”, et faire des recommandations pour mieux prévenir ce syndrome. Cependant, si les recherches et les états de faits concernent le plus souvent le salarié, rien n’est reconnu dans cette problématique pour les chefs d’entreprises.

Syndromes du surmenage

Quels sont les signes avant-coureurs de l’épuisement professionnel et déclencheurs d’une telle tragédie ? Comment modifier sa façon de travailler, voir sa trajectoire de vie avant qu’il ne soit trop tard ? Que doivent faire les proches ? Quels sont les impacts sur la famille ? Comment peut on arriver à détecter les syndromes du surmenage du dirigeant d’entreprise ? Comment peut on aider à éviter le stress et le surmenage du chef d’entreprises ?

Autant de questions que se sont posés des dirigeants et chefs d’entreprises à Montpellier, lors d’une réunion montpelliéraine organisée par Christian PicJean Philippe Pioch et Hatim Jaibi-Riccardi.

 

Mise à jour de l’article en Mars 2018 :

les ministres se suivent et leurs idées ne sont pas toujours en rapport avec la véracité des faits. Comme preuve, une page du ministère public montre que l’article traitant du Burn Out est (devenu) ancien, l’information n’est peut-être plus exacte et que l’on peut néanmoins consulter cette page.

Il est vrai que pour éviter le syndrome du pétage de plomb avec les dépenses de la sécurité sociale qui suivent, Pour Muriel Pénicaud la ministre de la santé du gouvernement Macron a pris ses positions sur ce problème en février 2018 : ” Le burn-out n’est pas une maladie professionnelle “

LE BURN-OUT DOIT-IL ÊTRE CONSIDÉRÉ COMME UNE MALADIE PROFESSIONNELLE ?

Convaincu du contraire, François Ruffin, député la France Insoumise (LFI) a dénoncé “200.000 et 500.000 cas” de “troubles psychiques liés au travail”. Ce député de la Somme a même défendu une proposition de loi en ce sens à l’Assemblée nationale. Qui a raison ? À vous de juger !

Alors le Burn Out mal du siècle… ?

Vous pourriez être intéressé par

VOTRE OPINION

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *