Collision d’un bus scolaire et un train régional près de Perpignan

Collision d’un bus scolaire et un train régional près de Perpignan
Notez cet article

Collision et tragédie dans les Pyrénées Orientales

Un autobus scolaire et un train régional sont entrés en collision jeudi dans le sud de la France, tuant quatre enfants et blessant grièvement sept autres personnes dans le bus.

Des photos de la scène sur Twitter ont montré que le train (de 1500 tonnes) roulant à 80 km/h avait déraillé et que le bus avait été coupé en deux suite au choc latéral. Cet accident est arrivé à un passage à niveau dans le petit village de Millas situé à 15 kilomètres à l’ouest de Perpignan, près de la frontière avec l’Espagne après 16h, ce jeudi 14 décembre 2017

La ministre des Transports Elisabeth Borne et le ministre de l’Éducation Jean-Michel Blanquer étaient sur les lieux jeudi soir avec 70 pompiers, 10 ambulances d’urgence et quatre hélicoptères. Le Premier ministre Edouard Philippe était en route.

Le président français Emmanuel Macron a tweeté:

 » Toutes mes pensées vont aux victimes de ce terrible accident et à leurs familles. Le gouvernement est pleinement mobilisé pour leur apporter une aide d’urgence. « 

La président de région Carole Delga s’est exprimée sur twitter

De Cahors je me rends en ce moment sur les lieux de l’accident à avec le Premier Ministre, où les secours font le maximum. Face à la violence de ce drame, l’heure est ce soir à la compassion et à la solidarité à l’endroit des victimes, des blessés et de leurs familles.

Le plan Novi et le plan blanc * des services de secours ont été déclenché « compte tenu de l’importance de l’accident. » Un numéro d’information a été mis en place par Mme le Maire de Millas : 04 68 51 67 67 

vue du lieu de l'accident par le satellite google
vue du lieu de l’accident par le satellite google

Bilan (provisoire) de l’accident

4 enfants décédés … le plus jeune avait 8 ans
11 blessés graves en états d’urgence absolues,  certains avec un pronostic vital engagé, a-t-on appris de source proche de l’enquête.
9 urgences relatives
3 blessés légers
3 urgences relatives dans le train

Au total … 24 personnes ont été impliquées dans cet accident.

Une cellule de crise a été mise en place dans la région ainsi qu’une cellule médico-psychologique dans le collège de Millas. 

A cette heure (19h34), la communication d’information précise n’a pas commencé, car la liste des victimes n’est pas encore été établie. La désincarcération des corps et des blessés ainsi que l’identification précise des victimes n’est pas terminée et reste extrêmement difficile. Les familles doivent vivre des périodes d’angoisse, car aucune info ne filtre pendant que le premier ministre fait son allocution à 20h49.

Millas : Un des accidents de transport scolaires les plus graves survenus en France
Millas : Un des accidents de transport scolaires les plus graves survenus en France depuis la tragédie de Beaune.

Millas restera un des accidents les plus graves survenus en France

Cette collision entre un train et un bus scolaire à Millas est l’un des accidents les plus graves de véhicules transportant des enfants depuis le drame de Beaune en 1982.

le passage à niveau de Millas
le passage à niveau de Millas

Sommes nous en sécurité quand on traverse un passage à niveau ?

Le passage a niveau était fonctionnel, était aux normes et avait déjà subi des aménagements récents (dixit la SNCF …), mais comment un bus scolaire a pu se glisser entre deux barrières ? La section Enquête Accident de la Gendarmerie de Montpellier diligentera l’enquête qui ne fait que commencer.

Si la polémique commence à enfler lors d’un drame comme celui ci … il faut que l’état prenne des mesures radicales pour la sécurité en France
Pour rappel, il a fallu 10 ans aux élus de notre région pour régler le problème du passage à niveau de Baillargues, qui a causé de nombreux morts. Les travaux commencent seulement depuis quelques mois. A savoir que 16 millions de voitures traversent 17 000 passages à niveaux en France.

* dispositif qui se met en place en cas de grande urgence, à la suite d’un accident grave, d’un attentat ou d’une grave épidémie. Il avait par exemple été déclenché après les attentats du 13 novembre 2015 à Paris et à Saint-Denis.

Crédit photo : France Bleu Hérault

A propos de l'auteur

Thierry Jirkovsky Journaliste Reporter d'Images - Co-fondateur et Rédacteur en Chef de Tv Languedoc

Vous pourriez être intéressé par

Laisser une critique