Une ville d’Australie envahie par 100 000 chauve-souris

Une ville d’Australie envahie par 100 000 chauve-souris
Notez cet article

Sur la côte Est de l’Australie, la ville de Bathemans Bay se trouve envahie par des milliers de chauves souris.

Un “état d’urgence” a été décrété par les autorités. Au total ce ne sont pas moins de 100.000 chauves-souris qui ont décidé de prendre leur quartier dans une ville australienne, qui affectent leur qualité de vie des riverains, contraignant beaucoup d’habitants à rester chez eux. Située à environ 280 km au sud de Sydney et à 160 km de la capitale Canberra, ce sont 100 000 roussettes qui ont élu domicile et qui se sont installées à Batemans Bay qui incommode désormais les 10 000 habitants de cette ville.

« Au début, c’était passionnant parce que nous avions jamais vu des chauves-souris », a déclaré Mme Innes la conseillère locale. Ces chauves-souris à tête grise roussettes ont commencé à visiter chaque année la région en masse il y a environ six ans. Mais cette année, la population de renard volant de Batemans Bay a culminé avec environ 30.000 chauves-souris. Elles ont pris place en établissant un campement de base permanent dans les zones humides du parc de jardins d’eau de la ville. Le problème est que ces renards volants à tête grise sont une espèce protégée et leur habitat local privilégié, le jardin du parc aquatique de Batemans Bay, est également protégé.

Vous ne pouvez plus laisser vos enfants jouer dehors, vous ne pouvez pas laisser vos vêtements pendant la nuit, car vers 04h00 quand ils rentrent chez eux, ils sont en train de chier partout. Les maison, les terrasses et les voitures sont couverts par des matières fécales jaunes qui puent »,

La maison de Mme Innes est situé dans la rue du Pacifique, près du jardin du parc aquatique et elle aimerait rouvrir l’ancienne pension de famille aux visiteurs comme salon de thé et d’autres activités touristiques. Mais elle songe sérieusement à se déplacer loin sur une base plus permanente en raison du problème de chauve-souris en cours.

Le bruit incessant et les odeurs désagréables de fiente et de déjections qu’engendrent ces animaux constituent un désagrément de taille pour les résidents de Batemans Bay, la ville de Batman qui porte vraiment bien son nom. (Même pour la Nuit Internationale de la chauve-souris, les réalisateurs de films de science fiction n’ont peut être jamais penser à un tel décor avec autant d’acteurs volants.)

« 100 000 roussettes installées à Batemans Bay, ce chiffre représente environ le quart ou le cinquième de la population nationale totale de ces animaux. C’est une situation et des circonstances tout à fait extraordinaires » 

a déclaré Mark Speakman, le ministre de l’Environnement de la Nouvelle-Galles du Sud.

100 000 chauve-souris dans les arbres
100 000 chauve-souris dans les arbres

« Circonstances extraordinaires, moyens exceptionnels », a ajouté le ministre qui compte dépenser 2,3 millions de dollars australiens pour régler cette situation qui devient un réel problème.   

Le ministre de l’Environnement de l’Australie a affirmé la semaine dernière que le gouvernement fédéral allait accorder une exemption pour pouvoir disperser ces roussettes, car les chauves-souris sont officiellement considérés comme des espèces vulnérables, il faut donc effectuer une dispersion dans le calme pour ne pas les perturber. Certaines des idées envisagées sont la fumée et le bruit.

Certains pensent qu’arroser les arbres d’une substance repoussante ou de lancer des structures gonflables pour effrayer les chauves-souris pourrait apporter une solution. D’autres pensent que la technique de l’enfumage, pratiquée en apiculture pour calmer les abeilles, pourrait donner de meilleurs résultats.
Les associations de défense des animaux assurent que cela ne fonctionnera pas et appellent à la patience.

Pendant ce temps, des habitants épuisés par la situation ont décidé de couper les arbres proches des maisons, sur lesquels les chauves-souris ont élu domicile.C’est ce que l’on appelle être dans la merde.

Source ABC Australie
Crédit photo  : Josh Gidney, Fairfax

A propos de l'auteur

Thierry Jirkovsky Journaliste Reporter d'Images - Rédacteur en Chef de Tv Languedoc

Vous pourriez être intéressé par

VOTRE OPINION

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *