COVID-19 : Le vaccin Johnson & Johnson potentiellement dangereux

Le vaccin de Johnson & Johnson peut présenter un « petit risque possible » de réaction neurologique rare, mais potentiellement dangereuse, ont déclaré lundi les autorités sanitaires américaines.

INFO : Le vaccin Johnson & Johnson potentiellement dangereux.

En effet, l’agence américaine du médicament a alerté, lundi 12 juillet, contre un risque accru de développer le syndrome de Guillain-Barré avec le vaccin Johnson & Johnson. Le CDC (Centers for Disease Control and Prevention) a déclaré avoir reçu des rapports selon lesquels 100 personnes ayant reçu le vaccin ont développé un trouble du système immunitaire pouvant entraîner une faiblesse musculaire et parfois une paralysie.

100 personnes ayant reçu le vaccin Johnson et Johnson avaient développé le syndrome de Guillain-Barré

De la même famille que l’AstraZeneca, le vaccin de Johnson & Johnson est un vaccin à « vecteur viral ». Il utilise comme support un autre virus peu virulent, transformé pour y ajouter des instructions génétiques d’une partie du virus responsable du Covid-19. Une fois dans les cellules, une protéine typique du Sars-CoV-2 est produite, éduquant le système immunitaire à le reconnaître.

Vaccin Johnson : 100 personnes touchés contre 13 millions

Les Centres de contrôle et de prévention des maladies (Centers for Disease Control and Prevention) ont déclaré dans un communiqué avoir reçu des rapports indiquant que 100 personnes ayant reçu le vaccin avaient développé le syndrome de Guillain-Barré, un trouble du système immunitaire pouvant entraîner une faiblesse musculaire et parfois une paralysie. Ce nombre ne représente qu’une infime partie des quelques 13 millions d’Américains qui ont reçu le vaccin en une seule dose.

Quelles sont les personnes à risque qui risquent d’attraper le syndrome de Guillain-Barré à cause du vaccin Johnson & Johnson ?

La plupart des cas d’effets secondaires ont été signalés chez des hommes – souvent âgés de 50 ans et plus – et généralement environ deux semaines après la vaccination.

Le CDC a déclaré qu’il demanderait à son groupe d’experts externes en matière de vaccins d’examiner la question lors d’une prochaine réunion. Johnson & Johnson n’a pas répondu immédiatement à une demande de commentaire.

Le gouvernement américain a déclaré que les vaccins les plus utilisés aux États-Unis, fabriqués par Pfizer et Moderna, ne présentent aucun risque de trouble après l’administration de plus de 320 millions de doses.

Le syndrome de Guillain-Barre survient lorsque le système immunitaire de l’organisme attaque par erreur certaines de ses cellules nerveuses, provoquant une faiblesse musculaire et parfois une paralysie généralement temporaire. On estime que 3 000 à 6 000 personnes développent ce syndrome chaque année, selon le CDC.

Les vaccins : des effets secondaires non négligeables en règle générale

Historiquement, les vaccins offrent une large protection avec peu de risques, mais ils s’accompagnent d’effets secondaires occasionnels, tout comme les autres médicaments et thérapies médicales. Les trois vaccins COVID-19 utilisés aux États-Unis ont chacun été testés sur des dizaines de milliers de personnes, mais même des études de cette ampleur ne peuvent exclure des effets secondaires extrêmement rares.

Les CDC et la Food and Drug Administration ont surveillé les rapports d’effets secondaires soumis par les médecins, les fabricants de médicaments et les patients à une base de données fédérale sur la sécurité des vaccins. Le syndrome de Guillain-Barré peut être déclenché par un certain nombre d’infections, dont la grippe, le cytomégalovirus et le virus Zika. Mais il y a eu de rares cas où des personnes ont développé la maladie quelques jours ou semaines après avoir reçu certains vaccins.

Le vaccin de J&J était très attendu en raison de sa formulation unique et de sa réfrigération facile à expédier. Mais dès le début, il a été associé à un autre risque rare, celui de la formation de caillots sanguins, et la société n’a pas été en mesure de produire autant que prévu en raison de problèmes dans une usine de Baltimore qui aide à fabriquer les vaccins.

Vaccin ou Politique : Entre peste et choléra

La question est de savoir si vous êtes prêt à prendre le risque de vous vacciner avec un tel vaccin pour éviter d’attraper le covid-19. Le doute engendré par tant de mensonges et de balbutiements chroniques sur la gestion de la pandémie laissera encore beaucoup de traces dans la tête des français.

Ce n’est pas la première fois que les vaccins ont défrayé la chronique en France. Et de se rappeler dernièrement du vaccin obligatoire DT-Polio pour les enfants de moins de 6 ans …  sous la présidence de François Hollande et de sa ministre Marisol Touraine. Déjà la menace de l’état avait déjà fait acte pour les parents récalcitrants s’exposant ainsi aux poursuites pénales prévues par la loi ainsi qu’à des menaces d’exclusion des crèches, écoles, et autres services publics, en plus des risques médicaux de laisser leur enfant sans couverture vaccinale.

Comme quoi après lecture … il est facile à chacun de se rendre compte que Macron ou Hollande sont bien issus du même moule hypodermique comme liberticide.

Sources :
https://www.wsj.com/articles/fda-plans-to-warn-j-j-covid-19-vaccine-raises-risk-of-rare-neurological-condition-11626117261?
https://abc7.com/health/us-officials-flag-small-reaction-risk-with-j-j-vaccine/10882313/
https://www.wsj.com/articles/fda-plans-to-warn-j-j-covid-19-vaccine-raises-risk-of-rare-neurological-condition-11626117261?
https://www.politics.co.uk/comment/2021/07/06/johnsons-foolhardy-risk-in-lifting-all-covid-restrictions/
https://www.thepigeonexpress.com/fda-warns-of-risk-of-rare-neurological-complication-with-johnson-johnsons-coronavirus-vaccine/
https://www.wbaltv.com/article/us-officials-flag-small-reaction-risk-with-j-j-vaccine/37002214

About The Author

Thierry Jirkovsky Journaliste Reporter d'Images - Rédacteur en Chef de Tv Languedoc

You might be interested in

LEAVE YOUR COMMENT

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *