Saisie de Drogue Tagada par la police

Après de multiples investigations et d’heures de planque, la poudre présentée mercredi lors de sa saisie par la police française comme de la MDMA, une drogue de synthèse, s’est révélée provenir de simples bonbons, des fraises Tagada, a-t-on appris de sources concordantes.

La préfecture de police de Paris annonçait sur son compte Twitter avoir jugulé à Saint-Ouen, en banlieue Nord de Paris, « un atelier de conditionnement de produits stupéfiants ». Le tweet était accompagné de deux photos montrant de la poudre rose. ( source AFP )

Des Tagadas à profusion, mais point de MDMA

Mais les analyses toxicologiques ont conclu que la poudre ne relevant ni de « produits stupéfiants ni de substance vénéneuse », a indiqué à l’ #AFP le parquet de Bobigny. Il s’agissait de « fraises Tagada concassées »

Darmanin contre les dealers de fraises tagada

Pour ne pas contredire le ministre avec notre mauvaise foi de journaliste languedocien, chacun aurait pu relever que ces confiseries ont un côté addictif et que leur consommation a grande échelle comporte d’indubitables risques sanitaires.

1 million d’euros de marchandise saisie … oui mais de fraises Tagada

Poudre de perlimpinpin ? non de fraise Tagada

La préfecture de police de Paris a annoncé avoir saisi à Saint-Ouen 1 million d’euros de #MDMA « qui alimentait des soirées clandestines ». L’AFP annonce que les analyses toxicologiques effectuées ont conclu que la poudre provenait de fraises #Tagada.

Effectivement, si la drogue est assimilée à des tagadas, on est sur une vente à succès, sans aucun doute. Nous ne serions qu’à moitié étonné qu’après avoir bien rigolé molly molly, que l’on se rende compte en fait qu’ils produisaient bien de la drogue, et que que la poudre de Tagada servait à la rendre meilleure ou pas, mais pour l’instant les tweets AFP ne permettent pas de trancher.

Les nouvelles drogues dérivées des fraises Tagada

Maintenant qu’on sait qu’il y a de la MDMA sur les fraises Tagada, les rayons des supermarchés risquent d’être rapidement dévalisés.. Haribo c’est beau la vie comme dit la pub. Puisque nous sommes dans la comédie  » La police française affirme avoir saisi 3 tonnes de pilules d’ecstasy « , sans oublier une importante quantité de résine de cannabis.

Quand on sait que la police est capable de telles saisies importantes de drogues, on comprend pourquoi le gouvernement bloquent les restaurants et les cafés, des fois que l’on fume de la moquette faite avec du chanvre ou que l’on prépare des plats à base d’extrait de réglisse faisant penser à du cannabis … Affligeant

Bref la préfecture de police de Paris est aux fraises

About The Author

Thierry Jirkovsky Journaliste Reporter d'Images - Rédacteur en Chef de Tv Languedoc

You might be interested in

LEAVE YOUR COMMENT

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *