Diversification de l’agriculture en 2016

La diversification en agriculture ou comment se diversifier pour répondre aux nouvelles demandes, aux besoins grandissants d’un marché public cherchant des produits de meilleur qualité.

La diversification

les marchés de producteurs ne sont plus les mêmes. Fini cette monoculture de masse des années 1970 jusqu’au année 2000 ou l’on ne produisait qu’une seule variété de fruit ou de légumes dans un même champs et que l’on vendait à des marchés de gros sensé venir alimenter les centres commerciaux.
Les producteurs de France et de Navarre ne touchaient pas grand chose montrant du doigts les disparités européennes entre produits espagnols et français qui ont toujours semer une dissonance d’une confédération agricole européenne plutôt grippée.

Ces mêmes producteurs locaux de fruits et de légumes ainsi que les responsables des chambres d’agriculture en Languedoc-Roussillon ont vite compris que le marché avait changé et que l’heure était d’innover sur  la diversification des produits. Si le circuit court apporte un renouveau tant pour le producteur comme le consommateur, qu’en est il de la diversification pour un jeune viticulteur si on se projette dans l’avenir, avec une vision pour les années 2020?

La Grenade

Pierre Colin, un viticulteur de l’Hérault présente un regard différent sur la diversification, avec une solution d’un fruit qui apporte plusieurs avantages … La Grenade.
Reconnue pour ses vertus thérapeutiques, le jus de grenade est un produit qui a la côte auprès du grand public. Non seulement le produit est recherché, mais ne nécessite pas d’entretien phytosanitaire particulier. « En installation privé, la récolte, le pressage et la pasteurisation du jus sur une exploitation est vite faisable …  » nous explique Pierre Colin. C’est une qualité de produit sans additif et naturellement sucré qui peut apporter un revenu complémentaire à un exploitant viticole ou oléicole.

Une filière émergente

La grenade est une filière émergente en Languedoc-Roussillon avec environ 100 ha de vergers. Il existe d’ailleurs depuis 2014, une fédération des Producteurs de grenade du Sud regroupant déjà une trentaine de membres … comme quoi, cultiver la grenade en Languedoc-Roussillon c’est possible.

A propos de l'auteur

Thierry Jirkovsky Journaliste Reporter d'Images - Rédacteur en Chef

Vous pourriez être intéressé par

LAISSEZ VOTRE COMMENTAIRE