Retour vers la liberté sur l’Aigoual

En France, si tu ne payes pas, tu es mal soigné … ! « Les oiseaux et les animaux sauvages ne bénéficient jusqu’à présent d’aucune médecine de qualité, d’aucun soin, puisqu’ils ne payent pas « … Telles furent les premières paroles de Marie-Pierre Puech, vétérinaire et chef de file de l’Hôpital Faune Sauvage, lors d’un relâcher de onze rapaces sur le site de l’observatoire du Mont Aigoual. Plus de 150 personnes sont venus retrouver Marie-Pierre Puech et son équipe de bénévoles sur le parking de l’observatoire du Mont Aigoual pour un relâcher d’oiseaux.

Relâcher d’oiseaux

Onze rapaces ont pu s’envoler et recouvrir la liberté, sous les yeux des spectateurs, tous des passionnés d’ornithologie et de la nature. Trois femelles éperviers, cinq faucons crécerelles (male et femelle) et trois buses variables se sont envolés sous les regards bienveillants des humains présents. En covoiturage intelligent, une bonne partie de l’équipe de bénévoles de l’Hôpital Faune Sauvage, a dû monter en altitude (Alt 1565m) pour relâcher en sécurité ces oiseaux, suite à l’ouverture de la chasse le même jour. Etaient présents, trois représentants du ministère de l’intérieur, une police de la nature armée que peu de gens connaissent (sauf les braconniers), l’ONCFS … l’Office Nationale de la Chasse et de la Faune Sauvage, responsable de la forêt domaniale du Parc des Cévennes. Travaillant main dans la main avec Marie Pierre et son équipe, ils ont fait acte de présence à ce relâcher et ont accepté que nous les filmions.

Pédagogie

Tout un travail de pédagogie est enseigné à chaque relâcher d’oiseaux, que ce soit des rapaces diurnes comme pour les noctures (chouettes, hiboux), sans oublier les animaux terrestres.
Ainsi les enfants comme les adultes ont pu apprendre beaucoup de choses sur la façon et les circonstances dont ces oiseaux ont été blessé [et par qui]  (pour la plupart du temps  … de prime abord des chasseurs, beaucoup de chasseurs désœuvrés de rentrer bredouilles, mais aussi en bordure de route par des voitures et dans les airs, par des éoliennes et des lignes électriques à haute tension.)

Evènement médiatique

Cette fois ci, ce relâcher fût un peu plus médiatique que d’habitude. En plus des caméras habituelles de TV Languedoc, (partenaire médiatique de l’Hôpital Faune Sauvage), une équipe de FR3 Sud était également présente. Souhaitons que l’ensemble de leurs images et celle de notre documentaire en trois parties  » Retour vers la liberté « , contribueront à une meilleure diffusion de l’information sur la protection et la sauvegarde de la faune sauvage, que Marie Pierre Puech et toute son équipe assure au quotidien, toute l’année, jours fériés compris.

 » Il s’agit de faire changer l’humain et de montrer que la santé des animaux, la beauté que monde que l’on partage avec eux, cette santé là, c’est cette santé à nous, et c’est notre futur … » dixit Marie Pierre Puech …

[bctt tweet= »Si vous trouvez un oiseau ou un animal blessé, appelez rapidement le 06 08 69 22 26 pour sa prise en charge. »]

Un réseau de bénévoles se chargera de vous aider pour rapatrier dans les meilleurs conditions l’animal blessé vers la clinique vétérinaire de Ganges, siège de l’Hôpital Faune Sauvage.
Et si vous n’êtes pas très loin de Ganges, déposez l’animal blessé à la clinique vétérinaire sur la route du Vigan, mais avant de vous déplacer, téléphonez au tel 04 67 73 86 90 ou en cas de fermeture au 06 08 69 22 26.

details

Recent comments