Karimouche aux Transes Cévenoles

Avec ces quelques extraits de son concert sur Sumène, nous avons voulu montrer les talents d’une jeune femme pas comme les autres, une artiste à la double culture franco-marocaine, qui sait manier les mots, la dérision l’auto-dérision et l’humour, en faisant de sérieux clins d’oeil à des grands artistes qu’elle apprécie. (Brel, Piaf, Fréhel, Ferré, Eminem). Karimouche nous transporte avec ses deux compères musiciens dans un univers sympathique ou la mélodie et la mise en scène nous évoque le théâtre ou le cabaret, tant on rigole de sa bonne humeur communicative. Le public lui rendant bien.

Karimouche sur la scène des Transes Cévenoles 2012
Aux antipodes des genres ou les « spécialistes » musicaux aimeraient la classifier, la ranger … Karimouche précise qu’elle n’est pas une chanteuse et que sa musique est un mélange de rap, slam, de chanson de rue comme de chanson française.  » mais il y a des choses chantées, d’autres slammées, rappées… C’est un mélange de ce que j’aime! « . Le concert suivant paraissant d’ailleurs bien mou, tellement Karimouche a chauffé le public … pendant sa prestation.

Avec un accent de Panam que ne renierait pas le célèbre dialoguiste de cinéma Michel Audiard, Karimouche sait donner de sa personne et de sa voix, comme peu de femmes ont su donner dans ce festival des Transes Cévenoles 2012. Avec une façon de décliner les situations qui nous font penser à des courts métrages posés en vrac l’un derrière l’autre, Karimouche, (Carima Amarouche … de son vrai nom) nous balade dans des situations cocasses, voir quelques fois dans des expériences qui sentent le vécu. Et ça se sent, quand on écoute la profondeur de ses textes, il n’y a à rien à jeter, ni à remballer … même d’origine.

Si un jour, un producteur de film lui donne une chance de passer un casting pour un petit rôle  … Karimouche avec sa gouaille naturelle (de titi Lyonnaise) pouvant habiter le faubourg de Ménilmontant (Mais oui madame), ferait sûrement sourire Jackie Sardou ou Arletty et ne démériterait certainement pas devant l’objectif d’une caméra, tellement cette jeune femme reste naturelle … même devant plus 2000 personnes lors de ce concert. Mais pour le moment … son plaisir de sa musique est là …  sur scène en compagnie de ses deux compères musiciens, (Kosh, le human Beat Box et Jean-Pierre Caporossi, talentueux pianiste derrière ses claviers) qui entrainent cette jeune femme dans des univers pas si lointain que ça, empruntant des sentiments qui n’ont pas froid aux yeux, des mots qui bousculent les mollesses du quotidien, bref une autodérision délirante !

Quoi qu’il en soit, même en fréquentant les meilleurs écoles de cinéma, de musique ou de théâtres … le talent ne s’apprend pas … Et cette jeune femme, du talent … elle en a !  croyez moi !

Les Transes Cévenoles
Pour celles et ceux qui ne connaissent pas l’ambiance des concerts des Transes Cévenoles, découvrez un extrait 2012 des meilleurs moments de Karimouche sur scène. A travers cette vidéo des Transes, c’est aussi le bon moment pour annoncer la toute prochaine édition 2013 des Transes Cévenoles qui aura lieu du vendredi 26 au dimanche 28 Juillet 2013.

2013 Les Transes à Sumène
Aux portes des Cévennes, l’association les Elvis Platinés ont concocté pour cette édition 2013, une programmation festive et éclectique.  Axé sur la découverte, l’émergence et l’accès à tous les publics, cette nouvelle programmation a été conçue pour donner à plus d’artistes, la chance de pouvoir s’exprimer sur scène. (cette fois-ci avec une vision plus régionale et moins de têtes d’affiches nationales)

Concert de jour et Spectacle de rues gratuits.
Gratuit ? OUI !! tous les concerts sur le Plan ainsi que l’intégralité des spectacles de rues sont gratuits. (excepté la Comédie Musicale « Et si Didier Super était la réincarnation du Christ ? » le Samedi 27 juillet)

Concert du vendredi soir : 20h30 – 16€/13€
– Volin, chanson rock, vainqueur du Dispositif de Repérage des Transes Cévenoles 2013 (Montpellier)
– Giedré, chanson décalée, sélection FAIR 2012 (Paris)
– Hyphen Hyphen, pop rock electro, sélection FAIR 2013, (Nice)
– La Rumeur, rap, sélection FAIR 1999, (Paris)

Concert du samedi soir : 20h30 – 16€/13€
– Christine Salem, maloya, (Ile de la Réunion)
– Balthazar, pop rock, (Belgique)
– The Buttshakers, raw soul, (Rhône Alpes)
– Badaboum, Djay set, Gard

Concert de Cloture du dimanche soir : 21h – Gratuit
– Tram des Balkans, pop’n’trad, (Rhône Alpes)

Pour situer ce festival, Sumène se situe dans les Cévennes Gardoises, à proximité de Ganges (5 km) et à 1h de Montpellier et d’Alès.
Plus d’information sur le site des Transes Cévenoles

details

Recent comments