TVL / Actualité / Disparition de Ralph Stanley, légende américaine du bluegrass

Disparition de Ralph Stanley, légende américaine du bluegrass 0

Décès de Ralph Stanley, pionnier de la musique bluegrass et des Appalaches.

La légende américaine du bluegrass Ralph Stanley, dont la musique a notamment accompagné le film des frères Coen  » O Brother « , s’est éteint ce 23 Juin à l’âge de 89 ans des suites d’un cancer de la peau, a annoncé son petit-fils.

« Il s’en est allé paisiblement dans son sommeil à cause d’une longue et horrible bataille avec un cancer de la peau », a écrit son petit fils, le musicien Nathan Stanley sur son site web jeudi.

Qui était Ralph Stanley ?

Ralph Stanley est né et a grandi en Virginie, dans l’est des États Unis, où lui et son frère Carter ont été initiés à la technique de banjo «clawhammer» par leur maman, d’après une biographie publiée par son porte-parole Kurt Webster.

Né le 25 Février 1927, à Stratton en Virginie, Ralph Edmund Stanley a fait équipe avec son jeu de guitare au sein de la fratrie Carter en 1946 et a commencé à intégrer les traditionnels bals folkloriques de la région et les harmonies familiales de la famille Carter dans leur duo avec les frères Stanley, avec en soutien le groupe Mountain Boys Clinch.

Ralph Stanley and the Clinch Moutain Boys

Ralph Stanley (à gauche) and the Clinch Moutain Boys

Initialement, les Stanley Brothers ont chanté en direct sur les stations de radio en Virginie et ont interprété des chansons de Bill Monroe, mais quand ils ont commencé à écrire et à organiser des sessions enregistrées avec leur propre matériel pour Columbia, Mercury et King Records, ces dernières ont reconnu qu’ils devenaient les figures de proue de la croissance rapide de la musique traditionnelle bluegrass.

Stanley Brothers New River Ranch - Rising Sun, MD July 29, 1956

Stanley Brothers au New River Ranch – Rising Sun, MD – 29 Juillet 1956

Incubateur de Bluegrass

Leur enregistrement de la chanson traditionnelle « Man of Constant Sorrow » 1951 a été adapté et re-adaptée de nombreuses fois au cours des années suivantes et ils ont trouvé la faveur du mouvement folk des années soixante. Malheureusement, Carter est mort en 1966 à l’âge de 41 ans, et Ralph Stanley fût contraint de poursuivre en tant qu’artiste solo.

Ralph Stanley et la formation Mountain Boys Clinch sont restés un appareil populaire dans les festivals de bluegrass pour les 50 années suivantes, et le groupe a été un incubateur pour le pays et les talents joueurs de musique de bluegrass comme Larry Sparks, Keith Whitley et Ricky Skaggs. Ralph Stanley a continué à tourner après la mort de son frère en 1966, puisant dans ses racines pour adopter le style de chant a capella des églises baptistes de sa région. Il a formé un nouveau groupe, les Clinch Mountain Boys, et a enregistré une vieille chanson des Stanley Brothers avec Dylan en 1997.

Stanley-Brothers

The Stanley Brothers

Le chanteur et joueur de banjo avait déjà 73 ans lorsque son interprétation a capella de la chanson folk traditionnelle « O Death «  a figuré sur la bande originale du film avec George Clooney (voir vidéo). Ils ont popularisé la chanson Man of Constant Sorrow qui a plus tard été enregistrée par Bob Dylan, et ont joué dans des festivals de folk et bluegrass à travers les États-Unis pendant les années 1960.

Distinction

En 1976, Stanley a reçu un doctorat honorifique en musique du Lincoln Mémorial University à Harrogate, Tennessee – d’où son habituel préfixe  » Dr « . Ce pionnier du bluegrass a joué lors des cérémonies d’investiture des présidents Jimmy Carter et Bill Clinton, et s’est vu décerner entre autre de multiples récompenses, dont la Médaille Nationale des Arts et une médaille de « Légende vivante » de la Bibliothèque du Congrès américain. Étonnamment au dire du magazine Rolling Stones, il n’a pas rejoint le Grand Ole Opry jusqu’en 2000.

Man of Constant Sorrow

Cette même année, sa musique a trouvé un public entièrement nouveau, quand il a exécuté un enregistrement sur la bande sonore à succès du film des frères Coen O Brother, Where Art Thou.Cette multi-millionième sélection comprenait une nouvelle version de « Man of Constant Sorrow » (réalisée cette fois ci par Dan Tyminski et son groupe Union Station) et une interprétation a capella de « Oh death » par Ralph Stanley.

O Brother Where Art Thou

Performance durant les 44 ème Grammy Awards avec les Soggy Bottom Boys

Oh Death – A capella

Ralph Stanley a remporté un Grammy award pour la meilleure performance vocale masculine du pays en 2002, devançant Tim McGraw, Lyle Lovett, Ryan Adams, Willie Nelson et Johnny Cash.  

Oh Death – Extrait du film

La bande son s’est avéré être la pierre de touche d’influence pour la croissance et la montée de la musique Américaine, qui ne cesse de croître dans le profil et la popularité de ce style musical. Stanley est également apparu sur la bande Lawless en 2012, en chantant une version bluegrass du Velvet Underground « White Light / White Heat. »

White Light / White Heat

Malgré ses problèmes de santé, il avait continué à se produire en concert à plus de 80 ans, parfois aux côtés de son fils Ralph Stanley II à la guitare et de son petit-fils Nathan à la mandoline.

Ralph-Stanley

Ralph Stanley

Comments are closed.